Retour à la page principale
Les Fraisse par régions



CHRONOLOGIE DES FRAISSE ET DE SAINT DOMINGUE :

Saint Domingue

Évènement
National

Caussade
en Quercy
(82)

Aveyron
(12)

Nemours ; Égreville(77)

PARIS
(75)

Lieu inconnu

5 Décembre 1492

Christophe COLOMB débarque, sur l'île et la nomme HISPANIOLA.
Lieu du débarquement : Le Môle Saint-Nicolas.
Il crée une colonie espagnole et met à sa tête comme gouverneur son frère Bartolomé.
(Christophe COLOMB
reviendra sur l'île fin août 1498).

Vers 1550

Naissance de Raymond FRAISSE
Caussade
? en Quercy : Tarn et Garonne (82).
Voir : Les FRAISSE du Quercy.

24 août 1572

Le Massacre de la Saint Barthélemy
va entraîner entre autre, la colonisation de Saint Domingue
et de l'île Saint Christophe, par des marchands protestants.

5 janvier 1583

Mariage de Raymond FRAISSE avec Renée de NAYRON...
Il s'agit d'un mariage protestant.
Voir consistoire de Caussade M/1572-1582/6 E 037-8 page 39/39.

Vers 1584

Naissance de Jean FRAISSE, (fils de Raymond ? FRAISSE et de ?)
à Caussade en Quercy.

30 avril 1599

L'édit de Nantes ou l'Édit de tolérance
Voir le texte.

7 Février 1604

Mariage de Jean FRAISSE (fils de Raymond ? FRAISSE et de ?)
avec Allende DU PRÉVOST (fille d'Arnaud et de ?)
Il s'agit d'un mariage protestant. Jean est bachelier en droit.
L'acte de mariage extrait du registre des mariages protestants 1572-1665 AD de Montauban ref 6E0378

Vers 1605

Naissance de Jean FRAISSE
(fils de Jean FRAISSE et d'Allende DU PRÉVOST).
(Futur bachelier en droit).

12 novembre 1630

La Journée des Dupes.
A son retour de l'expédition de Mantoue, Louis XIII tomba malade à Lyon.
C'est alors qu'une cabale fut montée contre Richelieu : La reine mère, Marie de Médicis
(
qui avait été chargée de la régence durant la campagne d'Italie) avec Gaston d'Orléans et sa femme Anne d'Autriche,
essaya d'obtenir le renvoi du cardinal.
Louis XIII
parut près de céder, mais le jour même, Richelieu revient et repris tout son ascendant sur le roi.
En février 1631, suite à l'échec de sa cabale, Marie de Médicis fut retenue captive à Compiègne.
Elle s'en enfuit le 18 juillet 1631 et finit par se réfugier aux Pays-Bas.

1635

Mariage de Jean FRAISSE (bachelier en droit et juge du Colombier.)
(
fils de Jean FRAISSE et d'Allende du PRÉVOST)
avec Claire TRAPAN.
Enfants de ce couple :
David, Marie, Daniel,
Jacques Estienne et Isaac

Vers 1640

Naissance de Raymond FRAISSE* (fils de ? et de ?)
Lieu ?
Raymond est mon plus ancien ancêtre connu...)
Il doit être un fils de Jean FRAISSE et de Claire TRAPAN.
Ou le fils d'un frère de ce Jean FRAISSE...

Vers 1646

Naissance de Pierre LADOUCEUR, nègre libre
A Saint Pierre en Martinique ? ou en Afrique ?

1664

La France et la Grande-Bretagne sont en guerre, les Français chasse les Anglais de l’île de Saint-Christophe.

7 Août 1655

Départ manqué de Léonard BOURRELIER, (1634 - ) originaire de Chartres,
à 21 ans il s'était engagé pour trois ans à titre de cuisinier
Il était parti vers le Canada, en tant qu'engagé de François PÉRON.
Il quitte La Rochelle le soir du 15 août à bord du Petit François à destination de Québec.
Après la prise de la barque par une frégate espagnole, il est mis dans un navire flamand.
Il revient à La Rochelle le soir du 5 novembre.
François PÉRON : (1615- 1665)
était marchand engagiste, bourgeois et avitailleur de La Rochelle. De religion protestante,
il a commercé avec le Canada en y envoyant ses navires sur lesquels prenaient place
passagers et marchandises. Il a recruté la main-d'œuvre nécessaire à la mise en valeur
et au peuplement des colonies, ses navires rapportaient, des fourrures du Canada,
du poisson de Terre-Neuve et plus tard, du sucre des Antilles

1658

Départ de Jean (1632-1673) et Charles (1637-1691) ALLAIRE pour le Canada.
On trouve aussi un Jacques ALLAIRE dans le recensement de l'île de Saint Christophe (vers 1690 ?)
Problème :
Ces ALLAIRE sont-ils ou non les ascendants de :
ALLAIRE ADÈLE ROSELLA* °23.2.1800/+12.2.1872,
fille de Bon ALLAIRE * et d'Anne Perrine Marie BEAUVAIS.
Et mère d
'Anne Joséphine Marie "Anaïs" DECHAILLE * ° 3-10-1834 : Qui sera la femme de Paul FRAISSE*.

7 avril 1658

Mariage de Daniel FRAISSE (bachelier en droit),
fils de Jean FRAISSE et de Claire TRAPAN,
avec Marie SÉGUY fille de Pierre (apothicaire)
à Caussade en Quercy : Tarn et Garonne (82).
L'acte de mariage, registre des mariages protestants 1572-1665 AD de Montauban ref 6E0378

1659

Naissance de Joseph FRAISSE,
fils de Daniel (Damien) FRAISSE et de Marie SÉGAY (SÉGUY) ou (SEGIN,)
à Caussade en Quercy : Tarn et Garonne (82).

Septembre 1663

Arrivée aux Antilles de PIERRE PAGÉSY et de Louis DUMAS
Engagés par François PÉRON.
Remarques :
- Ce Pierre PAGÉSY,
protestant doit être le même que :
Le Pierre PAGEZY, protestant, né à Montpellier, de Pierre PAGEZY et de Madeleine SERVIERES,
qui est présent au Mont Carmel en Guadeloupe en 1664 et qui se marie par la suite avec Jeanne FRISON
à ma connaissance ce couple a eu cinq enfants :
Jeanne Ursule, Thérèse (° 21 décembre 1686), Élisabeth Claire (° 24 octobre 1690),
Anne Rose (x1713 avec Jacques Michel MARIN de Saint Jean), Marie Barthélemy
et Pierre
qui épousera en troisième noce Marie Françoise RACINE, parente de Jean RACINE l'auteur :
(Renseignement donné par M. Jean-Marie DEMARQUAY et de mes recherches dans l'état civil :ANOM ; Guadeloupe, Basse Terre)


- Le 28 Novembre 1729, Une Marie PAGEZY protestante, âgée de 22 ans,
embarque sur le navire Le Gascon, capitaine BRIGNAUD Pour aller de la Guadeloupe en Martinique.

-Le 13 avril 1729, Jeanne Ursule PAGEZY, sera la seconde épouse de Joseph FRAISSE, lui aussi protestants.

Problèmes :
- Un neveu de Pierre PAGEZY, resté en France, a épousé une Margueritte DUMAS :
Y a t il une relation avec le Louis DUMAS, compagnon de voyage de Pierre PAGESY vers les Antilles?

-
Ce Louis DUMAS est-il un ascendant d'Alexandre DUMAS, originaire de Chouastrac,
qui fonde une maison au Canada, sur brevet du roi, qui s'établit à Québec
et commerce durant trois ans à compte et demi avec FRAISSE-DELON, en 1755 ?

- Madeleine SERVIERES,
est-elle parente de Catherine SERVIERES mariée à Jean FRAISSE en 1719,
ou de Marie SERVIERES, fille de Jean, mariée à Jean FRAISSE en 1738 ? Voir Les Fraisse en Rouergue.

1667

La guerre de dévolution contre l'Angleterre, la Hollande et la Suède. Elle durera jusqu'en 1678.

Naissance estimée de Catherine ROUSSEAU,
qui se mariera en première noce avec claude GIRAUD
et en deuxième noce avec Joseph FRAISSE, procureur fiscale aux Cayes du fond de l'isle à vache).

1669

Émeutes à Montauban,
s'en suivent des procès et certains huguenots doivent s’enfuir...
(
C'est à Montauban que débute la déstabilisation des huguenots français...)

Vers 1669

Mariage de Raymond FRAISSE, Marchand (fils de ?)
et de Marie ROQUETTE (fille de ? )
Hypothèse : Il n'y a pas de mariage catholique et d'un mariage protestant...

Il est 1670

Naissance de Pierre FRAISSE, à Veyrolle, Paroisse de Montarnal, commune de Sénergues : (Aveyron).
Il est le fils de Raymond FRAISSE, marchand et de Marie ROQUETTE.
(Pas de baptême retrouvé, ni d'acte au nom de Raymond FRAISSE)

Montarnal
dépendait de l'église d'Ayne et se trouvait sur le Lot, à la frontière entre le Cantal et l'Aveyron
au Nord Est de Conques et à l'Ouest d'Entraygues. et à ~ 100 Km de Caussade en Quercy...

Par la suite Pierre FRAISSE deviendra : Pierre FRAISSE de BORDEAUX
et sera secrétaire financier de "Madame" : La femme de Philippe d'Orléans
il gérera ses domaines de Nemours et de Montargis.

Il doit en fait, être apparenté à Joseph FRAISSE...
Par ailleurs 4 de ses petits fils iront comme Joseph FRAISSE, dans la Partie Sud de Saint-Domingue, aux Cayes du Fond de L'Ile à Vaches
et à Jérémie pour ce qui concerne François Benoît : Marie Etienne, François Benoit, Pierre Marie et Louis Jérôme.

Voir Les FRAISSE de L'Aveyron.

16 novembre 1671

La princesse Palatine, (Élisabeth Charlotte de Bavière, fille de l'électeur palatin) :
Future "Madame", délaisse la religion calviniste pour le catholicisme
cela, en la cathédrale Saint Étienne de Metz, pour épouser, par procuration
Philippe d'Orléans.
le frère de Louis XIV, dit "Monsieur".
Le 20 novembre, elle fit connaissance avec son époux...

1678

Fin de la guerre de dévolution contre l'Angleterre, la Hollande et la Suède.

de Mars à octobre 1685

Révocation de l'édit de Nantes, par Louis XIV :
l'édit de Fontainebleau ( Voir le texte )
qui interdit l'exercice public de la R.P.R. (religion prétendue réformée)
Les pasteurs qui refusent de se convertir dans les 15 jours, doivent quitter la France.
Les enfants protestants seront baptisés, élevés et instruits dans la religion catholique.
Il est interdit aux protestants d'émigrer.
Seul le dernier article : L'article XII, leur permet de rester protestant, mais seulement
au fond de leur conscience... Ce qui va donc favoriser les doubles jeux...

Suite à cette révocation de l'édit de Nantes, 200 000 protestants vont quitter le royaume :
(Malgré les peines de galères pour les hommes et de confiscation de corps et de biens pour les femmes).
En Mars, on a également la publication du Code Noir, des COLBERT :
Voir le texte (Notamment l'article 8 qui déclare que seul le mariage catholique est valable).

vers 1687 ca

Naissance de Louise GIRAUD,
(
fille de Claude GIRAUD et de Catherine ROUSSEAU)
Elle sera veuve de Claude GIRAUD après 1687 et avant 1695 :
Si elle se remarie (au bourg du Cap François, ou à Saint Christophe ou à Caussade ?) en deuxième noce,
directement avec Joseph FRAISSE procureur fiscal au Cayes du fond.

En tout cas elle s'est remariée avec lui, avant 25 octobre 1713.

1689

Les Français sont à leur tour chassés de l'île de Saint-Christophe,
ils partent alors soit en Martinique, soit en Guadeloupe soit à Saint-Domingue .

Arrivée à Saint-Domingue, de Joseph FRAISSE,
fils de Daniel (Damien) FRAISSE et de Marie SÉGAY (SÉGUY) ou (SÉGIN).

Joseph FRAISSE
à 30 ans, il est bachelier en droit,
il est originaire de Caussade en Quercy (région de Montauban),
il est protestant ;
Il a un frère : Pierre FRAYSSE, marchand à l'île de Saint Christophe...
(
présent au recensement non daté (~1690), de l'île de Saint Christophe).
Pierre
est associé à Jean CALUET MONBANT (+ avant 1697).

Remarque :
Il y a Caussade en 1713, au Mariage de Jean FRAISSE
(fils de feu Jean FRAISSE et de demoiselle Denise DELON)
avec
Suzanne de MÉRIC, (fille de feu Jacques, sieur de BELLEFON)
un
Raymond CALUET, Cousin de Suzanne de MÉRIC)...

Joseph FRAISSE
est marié (sans doute avec Catherine ROUSSEAU ?)
et demeure dans un premier temps dans la Partie Nord de Saint-Domingue : Au bourg du Cap Français.

Par la suite Joseph FRAISSE, habitera et aura une habitation, dans la Partie Sud de Saint-Domingue :
dans la Plaine des Cayes
, (ou "Plaine du Fond" ou "Plaine du Fond de l'Isle à Vaches") :
C'était une très grande paroisse (360 km2) qui, en 1720, fut découpée en quatre paroisses :
La paroisse de CAVAILLON, des CAYES, de TORBECK et celle des COTTEAUX.
Voir les cartes :
-
De la Partie Sud, avec ses Paroisses et leur Description.
- De la Plaine des Cayes avec ses rivières, ses canaux et ses habitations.

Ou sur le plan de 1786 de S.R. PHELIPEAU :
- Pour la partie Sud
- Pour la partie Nord

Voir aussi :
- La description de la Plaine des Cayes, toutes Paroisses confondues.

Ainsi que cette photo de la "Plaine des Cayes :
(Vue prise de l'habitation GÉRARD, en direction du SW)".

1691

Journal d'un voyage fait aux Indes (1690-1691) par Robert CHALLE
Le navire "L'écueil" fait escale à la Martinique du 4 au 20 juin 1691 :
L'auteur y parle des français chassés de l'île de saint Christophe par les Anglais.
Pour lui les colons n'ont pas pu se défendre contre les Anglais,
car traitant avec trop de dureté leurs engagés et leurs esclaves, ceci ne les ont pas soutenus.
Il dit par ailleurs que les esclaves laissés à Saint Christophe résistaient aux Anglais,
mais que les marchands les retiraient pour les vendre ignominieusement dans les autres îles
françaises
(notamment Saint-Domingue).
Texte intégral établi avec introduction et notes par Frédéric DELOFFRE et Melahat MERENGIOGLU
Ed. Mercure de France 1979, in 8 °, 654 + 2p.

1694

Affiche passée de par Son Altesse Royale Monsieur, frère unique du Roy.
Lettres de Laurens BOTTU de La BARMONIDÈRE,
ordonnant à tous les vassaux du Beaujolais de prêter entre ses mains la foi et hommage
au frère du Roy pour tous les fiefs de la baronnie de Beaujolais.
In-plano imprimé sur papier. Mouillures. est : 250 / 300 euros.
----------------------------------------------------------------------------------------------------
Remarque :
En 1560, le Beaujolais fut donné par François II à Louis le Bon, duc de Montpensier Par succession
il parvint à Marie de Bourbon, épouse de Gaston d'Orléans, frère de Louis XIII, puis passa,
à sa fille Anne Marie Louise d'Orléans, née en 1627 dite "la grande Mademoiselle", demi sœur de Philippe Ier d'Orléans,
frère de Louis XIV, dit "Monsieur".
Anne Marie Louise d'Orléans
meurt sans alliance publique en 1683.

Jusqu'en 1789, le Beaujolais fut la possession de la seconde famille d'Orléans.

1695

Les Espagnols et les Anglais prennent le bourg du Cap François,
Le 13 Juillet 1695 :
Les Anglais entrent à Port de Paix et pillent et brûlent la ville.

Août 1696

Retour de Joseph FRAISSE à CAUSSADE
(sans ou avec sa femme Catherine ROUSSEAU et la fille de celle-ci : Louise GIRAUD ?)

15 Novembre 1696

Émancipation de Joseph FRAISSE, par son père :
Daniel (Damien) FRAISSE.
Acte fait à Caussade en Quercy.
(A cette date Joseph a 37 ans). Dans l'acte, Joseph FRAISSE est dit être marié, au bourg du cap François, à Saint-Domingue
(sans doute
avec Catherine ROUSSEAU, veuve de Claude GIRAUD ?).
Il reviendra à Saint-Domingue, vers 1713, avec son jeune frère Ramond, (Raymond) (en passant par la Martinique ?).

Entre le 20 juillet et le 30 octobre 1697

Le traité de Ryswick, est signé entre la France d'une part et
l'Angleterre
, les Pays-Bas, l'Espagne et le Saint Empire romain d'autre part.
Il met fin à la guerre de la ligue d'Augsbourg et reconnaît Guillaume III comme roi d'Angleterre.
L'accord entre la France et l'Angleterre prévoit le recouvrement de tous les territoires conquis,
principalement les postes de la Compagnie de la Baie d'Hudson pris par Pierre le MOYNE d'Iberville entre 1686 et 1697.
Il prévoit aussi la création d'une commission chargée de déterminer le statut de 3 forts
faisant l'objet d'un litige dans la région de la baie d'Hudson.
et donne à la France la souveraineté sur la partie Ouest d' HISPANIOLA.

3 décembre 1697

Daniel (Damien) FRAISSE fait une donation de son vivant à son fils Joseph FRAISSE.
Acte passé à Caussade.

Vers 1699

Mort de Daniel (Damien) FRAISSE,
(fils de Jean FRAISSE bachelier en droit et de Claire TRAPAN),
sans doute à Caussade en Quercy.

6 septembre 1700

Mariage de Pierre FRAISSE, (futur FRAISSE de BORDEAUX)
avec Marianne BOTTU de LA FÉRANDIÈRE, à St. Pierre les Nemours (77).
Sa femme est originaire de Lyon. Il est âgé de 30 ans environ. Elle en a 25 environ.
Contrat de mariage
Acte de mariage
(retranscription de l'acte faite à Neumours, sans mention des parents, ni des témoins) :
Le registre de Saint Pierre les Nemours, où l'acte a été fait est le seul qui manque,
par ailleurs Pierre FRAISSE de Bordeaux a été contrôleur de ces registres...)

1701

Un FRAYSSE marchand de Caussade en Quercy, après avoir abjuré, arrive en Martinique,
le ministre envoie une lettre pour demander au gouverneur de le surveiller discrètement et de vérifier qu'il ne cherche pas à partir vers l'étranger.
Voir l'extrait de la lettre (archives nationales B24 colonie, 12 octobre 1701, lettre du ministre) cité dans le document :
«les protestants en Martinique, sous l'ancien régime»

Hypothèse : Il peut s’agir de Joseph FRAISSE qui de retour de Caussade, serait passé par la Martinique avant de rejoindre Saint-Domingue
(ou d'un de ses deux frères : Ramond ou Pierre).
Sachant que : Joseph et Ramond seront à Saint-Domingue en 1713 et officiellement au moins, en tant que catholiques.


8 mars 1703

Mariage d'Antoine GIRARD huissier de la juridiction des Cayes,
fils de Charles GIRARD et de Marie BERTIER
avec Françoise FEVRE veuve de Pierre ADAM de Saint Christophe,
fille de Charles FEVRE et d’Élisabeth BARBE.
Signé "frère Grégore de ST Michel missionnaire apostolique des ff de Notre Dame du mont Carmel,
de cette paroisse du fond de l'isle à vaches".

8 avril 1703

Naissance puis Baptême d'Élisabeth BONNIOT.
(fille de Jean BONNIOT de la plume et d’Élisabeth MARGUIN (MERGANNE, MARGANNE).
Parrain : Samuel GALLAIS, chirurgien major du quartier de Saint louis
Marraine : Françoise Le FERTE, veuve de Pierre ADAM

Saint-Domingue Paroisse Saint Louis, quartier d'Aquin.

13 janvier 1704

Inhumation à Saint-Domingue : Aux Cayes du Fond,
de Pierre ROUSSEAU
, âgé d'environ 35 ans, né vers 1669 à Orléans...
Voir la généalogie des ROUSSEAU de la Plaine à Jacob
Voir généalogie des ROUSSEAU d'Aquin

Voir Généalogie des ROUSSEAU du SAULOY et du TILLOY (Guadeloupe : Goyave)

Vers 1705

Naissance de Marie Magdelaine LA DOUCEUR, négresse libre.
Fille de Pierre La DOUCEUR, nègre libre et d'Angélique, esclave de Joseph FRAISSE.

24 juin 1705

Baptême de Jean Baptiste BONNIOT
(fille de Jean BONNIOT de la plume et d’Élisabeth MERGUIN ).
Parrain : Jean FÉNIER
Marraine : Jeanne FOUCART femme de M AUDIBERT

Saint-Domingue Paroisse Saint Louis, quartier d'Aquin.

25 décembre 1705

Baptême de Marie Louise TRICHET, aux Cayes.
fille de Charles TRICHET et d'Anne DUCHON
Parrain Pierre ROUSSEAU Chirurgien Major du fort St Louis
Marraine Louise Perrine TOUDIS

23 novembre 1707

Mariage d'Alexis MARCOLIN, dans la paroisse des Cayes, maître menuiser, (il sera nommé tuteur des enfants de Joseph FAISSE, en juin 1729),
natif de la ville de port Louis, paroisse Riantèque diocèse de Vannes,
fils de Joseph MARCOLIN et d'Elite MORATTE,
avec Marie COINQUE, veuve de feu Julien BOISJOLLY, native du Bourg des Anges à la Verra Crux,
fille de Jean COINQUE et de Lucie BAYART.

26 /4/1709

Naissance de Louis François FRAISSE à Nemours (77)
(l'enfant légitime de Pierre FRAISSE de BORDEAUX, âgé de 39 ans environ
et de Marianne BOTTU de LA FÉRANDIÈRE).
Il sera Fermier général du comté d'Égreville, dont le seigneur est
Nicolas Alophe Félicité ROÜAULT comte d'Égreville et autres lieux,
Capitaine sous lieutenant des gendarmes de Bourgogne, mestre de camp de cavalerie,
chevalier de l'ordre royal civile et militaire de
Saint Louis.
Il habitera rue du Grand Marché à Egreville.

4 de ses fils vont aller à Saint-Domingue (et y mourir) : Marie Etienne, François Benoit, Pierre Marie et Louis Jérôme*
l'aîné Jean François restera à Bazoches, puis à Sens.

(Voir Les FRAISSE de Seine et Marne).

8 septembre 1710
puis le
23 septembre 1710

Naissance, puis Baptême de Julienne BONNIOT
(fille de Jean BONNIOT de la plume et d’Élisabeth MERGUIN, MARGUENN)
Parrain : Noble Homme Louis BONAVENTURE de Saintard, directeur de la Compagnie Royale de Saint-Domingue,
dans son bureau de St louis et dépendances
Marraine : Julienne RUFEN épouse du Sr de la BARBE

Saint-Domingue Paroisse Saint Louis, quartier d'Aquin.

~1711

Naissance de Jeanneton LADOUCEUR, à Saint Pierre de la Martinique.
Fille de Pierre LADOUCEUR, nègre libre et d'Angélique
Jeanneton
et sa mère seront des esclaves de Joseph FRAISSE.

15 Septembre 1712

Décès de Jeanne FRISON, veuve de PIERRE PAGÉSY
à la Guadeloupe, au Mont Carmel.
(Elle était la fille de Florimond FRISON et de Jeanne Angélique GODEFROY)
mère de Jeanne Ursulle PAGÉSY (la future femme de Joseph FRAISSE)

2 novembre 1712
puis le
18 décembre 1712

Naissance puis Baptême de Françoise BONNIOT
(fille de
Jean BONNIOT de la plume et dÉlisabeth MERGUIN), habitant la Baye de Mesle, paroisse de Saint Louis du Sud,
Parrain : Nicolas le CERVEUR sieur DEVAUT,
contrôleur général en la royale compagnie de Saint-Domingue et ses colonies.
Marraine : Françoise …., femme du sieur SILLER.

Saint-Domingue Paroisse Saint Louis, quartier d'Aquin.

Fin 1712
ou en 1713

Retour à Saint-Domingue, de Joseph FRAISSE, avec son jeune frère Ramond (Raymond).

15 octobre 1713

Joseph FRAISSE est témoin lors de l'abjuration
de "l'hérésie de Luther", faite par Nicolas PITRE, Paroisse de Torbeck.
Voir l'acte.

Problème :
Joue-t-il un double jeu ou a t-il lui même abjuré ?

25 octobre 1713

Mort de Louise GIRAUD à environ 26 ans, (donc née vers 1687) aux Cayes du fond de l'isle à vaches.,
elle est la fille de feu Claude GIRAUD et de Catherine ROUSSEAU
Sa mère Catherine ROUSSEAU est remariée en dernière noce, avec Joseph FRAISSE qui est procureur fiscal au cayes du fond.
Voir l'acte : Saint Domingue, Paroisse de Cayes.

(lieu et date de ce remariage : Après 1687 et avant 1696 :
Remarque en 1695 le Bourg du Cap a été brûlé par les anglais et les espagnols
et en 1696 Joseph FRAISSE est rentré à Caussade et il est dit marié au Bourg du Cap François)...

Hypothèse : Claude GIRAUD a été tué en 1695, lors de cette attaque et sa femme s'est remariée avec Joseph FRAISSE.

Date de naissance de Catherine ROUSSEAU vers 1667 estimée : Si elle avait 20 ans à la naissance de sa fille).
Date de sa mort : Avant 1719, puisque Joseph FRAISSE se remarie...

13 Janvier 1714

Baptême de Joseph MARCADIER
Fils Barthélemy MARCADIER et de Toinette PIRE
Parrain Joseph FRAISSE procureur fiscal de cette juridiction
Marraine Catherine ROUSSEAU femme du dit FRAISSE
Voir l'acte paroisse de Torbeck.
Voir l'acte de baptême

19 janvier 1714

Inhumation de Jean BONNIOT, dit la plume, habitant la Baye de Mesle,
époux d'Élisabeth MERGUIN (MARGANE)
,
fille de Georges MERGUIN (MARGANE) et de Marguerite MOREAU de Limerick en Irlande.
Paroisse de Saint-louis à Saint-Domingue.
((avant 1727 sa fille Marie Catherine BONNIOT va épouser Pierre ROUSSEAU
*))

1 Septembre 1715

Mort de Louis XIV, à Versailles, Il avait 76 ans.
Début de la régence de Philippe III d'Orléans,
dit "Monsieur", comme son père.
Pierre FRAISSE de BORDEAUX, Le père de Louis François est
secrétaire financier de "Madame" : La mère de Philippe III d'Orléans et gère ses domaines de Nemours et de Montargis.

1716

Le 2 Mai début de l'expérience de Law :
Un riche Écossais du nom de John Law (prononcer «lasse»),
obtient l'autorisation d'ouvrir une banque à laquelle l'état s'associera au mois d'octobre.
L'année suivante, celle-ci pourra émettre du papier-monnaie dans certaines transactions financières.

25 avril 1717

Mariage de Charles PERTUIS avec Catherine GUARD demeurant à Saint Louis.
Signent :
BAILLARGEAU curé, PERTUIS, Catherine GUARD,
Catherine ROUSSEAU, DUCHON TRICHÉ, FRAISSE, TRICHÉ.
Paroisse des Cayes.

23 août 1717

Law fonde la Compagnie d'Occident,
Il est installé rue Quincampoix, et développe ses activités bancaires et financières.
Sa société anonyme par actions reçoit le monopole de l'exploitation de la Louisiane.
Le 4 septembre, il rachète la ferme des tabacs.

4 décembre 1718

La banque de Law devient banque royal.

Janvier 1719

Naissance de Marie FRAISSE, mulâtresse libre,
fille naturelle de Joseph FRAISSE
et de Marie Magdeleine La DOUCEUR, négresse libre (affranchie par Joseph FRAISSE).

Marie Magdeleine La DOUCEUR est la fille légitime de Pierre LADOUCEUR, nègre libre
et d'Angélique, une esclave de Joseph FRAISSE.

Voir l'acte ci dessous l'acte de baptême de Marie du 12 avril 1719, paroisse des Cayes du fond de l'île à vaches.

Le 10 ou le 12 avril 1719

Baptême de (Magdelaine) Marie, mulâtresse
née de père inconnu...
et de Marie Magdeleine La DOUCEUR, négresse, affranchie par monsieur FRAISSE.
Parrain : Monsieur MILLIAUCOUR l'aîné
Marraine : CARNOT Margueritte.
Paroisse des Cayes
Voir l'acte de baptême retranscrit des Cayes, et celui retranscrit paroisse de Torbeck)

13 avril 1719

Mariage à l'église des CAYES, de maître Joseph FRAISSE,
avec Jeanne Ursulle PAGÉSY,
fille de feu PIERRE PAGÉSY (habitant en 1690 en Guadeloupe paroisse du Mont Carmel),
et de feue dame Jeanne FRISON (fille de Florimond FRISON et de Jeanne Angélique GODEFROY)

Jeanne Ursulle PAGÉSY
était veuve de M. CHANDRESSEC,
elle était née en Guadeloupe paroisse Notre dame du Mont Carmel
et habitait aux Cayes du Fond, à Saint Domingue.

Joseph
a 60 ans, il donc est né en ~ 1659 dans de la paroisse de Caussade,
diocèse de Cahors en Quercy :
Il a avec lui à Saint Domingue son jeune frère nommé Ramond.
Il est Lieutenant de juge de la juridiction des Cayes du Fond.
Il est le fils légitime de Damien (en fait : Daniel) FRAISSE, docteur en droit, avocat au parlement de TOULOUSE,
et de dame Marie SÉGAY (en fait SÉGUY ou SEGUIN) :
Malgré son mariage catholique, Joseph et ses parents sont en fait des protestants...
Signent :
FRAISSE, Jeanne Ursule PAGÉSY, Catherine GUARD, PERTUIS Jeanne, volny PETIT,
Marie BOYÉ, BOURRELIER, DUCHON, TRICHÉ, PERRINE Cireül BOYÉ,
La FRESSELLIÈRE
, PERTUIS, GORREN, FOUILLE, BOYER, BOURRELIER,
la VIDOLLIE.
Voir l'acte Archives d'Aix en Provence ref. 85 MIOM/37


Remarques :
Joseph FRAISSE
à donc ~ 10 ans de plus que Pierre FRAISSE de BORDEAUX
qui à cette époque est en train d'acheter son château à Bordeaux en Gâtinais...
Son père, Daniel (Damien) FRAISSE, fils de Jean, (tous trois bacheliers en droit),
pourrait donc bien être un
frère de Raymond FRAISSE, le père de Pierre...
ou au moins son cousin germain.
Par ailleurs,
Ce Daniel (Damien) à eu un fils : Daniel FRAISSE,
lieutenant au régiment de Bresse, et anoblie par le roi en 1723.
Voir Les FRAISSE du Quercy.

( Enfin :
Joseph La FRESSELLIÈRE
est un colon voisin de Joseph FRAISSE,
sans doute associé avec Pierre La DOUCEUR : Voir l'habitation FRESSELIERE - LA DOUCEUR.
Joseph La FRESSELLIÈRE est marié à Mme ROUAUDIÈRES qui à une sœur : Louise GIRARD).

d'Avril à
décembre
1719

Le 15 avril mort de Madame de Maintenon.

En Juin, la Compagnie de Law devient la Compagnie des Indes :
La Compagnie Française des Indes née de la fusion de la Compagnie d'Occident de John Law
avec l'ancienne Compagnie des Indes Orientales fondée en 1604
par des marchands de Saint-Malo, avec l'appui de Richelieu et Colbert.

La Compagnie d'Occident avait obtenu le monopole du commerce au Mississipi et en Louisiane
(fondation de la Nouvelle-Orléans en 1718).
Elle a ainsi favorisé le développement des ports de l'Atlantique : Bordeaux, Nantes, Lorient.

Une véritable folie s'empara des financiers. L'action passa en 5 mois de 466 F à 1705 F
La rumeur, sur les bénéfices incroyables que l'on pouvaient réaliser
avec la colonisation de la Nouvelle-Orléans, s'enflait...
Alors qu'en fait, l'activité de la "Compagnie d'occident" était quasiment nulle...

20 août 1719

Baptême de Joseph Louis GAULON, paroisse de Torbeck :
Parrain : Joseph FRAISSE lieutenant civil et criminel de cette juridiction.
Marraine : demoiselle Louise de BROSSET, épouse du sr MARCHAND, nore & greffier de Léogane
Voir l'acte

1720

Le 5 janvier Law est nommé contrôleur général des Finances.
L'histoire de la faillite de la banque de Law .

2 et
25 avril 1720

Naissance et Baptême de Marie Jeanne FRAISSE,
(fille de Joseph FRAISSE et de Jeanne Ursulle PAGÉSY), aux Cayes du Fond.
Parrain : Raymond FRAISSE,
oncle paternel.
Marraine : Marie BOYER
épouse de Mr Pierre BOURLIER, capitaine des milices.
Voir l'acte Archives d'Aix en provence ref. 85 MIOM/37

15 avril 1721

Baptême de Michelle Catherine FRAISSE
(fille de Joseph FRAISSE et de Jeanne Ursulle PAGÉSY),
née le 31 mars 1721, aux Cayes du Fond.
Parrain : Jean Bertrand La MARRE
Marraine Catherine CELLEREAU
veuve L'ANGLOIS.

Voir l'acte Saint-Domingue, Paroisse de Torbeck

1722

Joseph FRAISSE fait son testament.

1722 - 1723

25 octobre 1722, Louis XV est sacré roi de France,
Philippe III d'Orléans,
(dit "Monsieur", comme son père) est toujours le régent.
8 décembre 1722 : Mort de "Madame", la mère du régent.
Le 22 février 1723,
fin de la régence : Le roi est majeur.
Rétablissement du Conseil d'en haut. Le duc de Bourbon est nommé Premier Ministre.
1723 : Mort Philippe III d'Orléans.

Deuxième sédition des Blancs de Saint Domingue.

16 novembre 1723

Naissance et Baptême de Marthe Ursulle FRAISSE
(fille de Joseph FRAISSE et de Jeanne Ursulle PAGÉSY),
Parrain : François LEROY
Marraine : Marthe LANGLOIS

Voir l'acte Saint-Domingue, Paroisse de Torbeck

1723

Daniel FRAISSE,
(fils de Damien (Daniel) FRAISSE et de Marie SÉGAY ou SÉGUY ou SEGIN).
Lieutenant au régiment de Bresse est anoblie par le Roi. Lieu ?

8 Mars 1725

Mort de Marthe FRAISSE, âgée de seize mois,
(fille de Joseph FRAISSE et de Jeanne Ursulle PAGÉSY)
Paroisse des Cayes.

25 avril 1725

Baptême de Jean Joseph FRAISSE,
(fils de Joseph FRAISSE et de Ursulle PAGÉSY)
Parrain Jean Baptiste QUENEL
Marraine : Barbe Victoire BELLIN de la CUILIÈRE,
femme de Mr. Claude BARONE.
Signe aussi : Marthe L'ANGLOIS et BARY.
Paroisse des Cayes.

2 août 1725

Mort de Joseph FRAISSE Lieutenant de juge,
(
fils de Daniel (Damien) FRAISSE et de Marie SÉGAY (ou SÉGUY ou SEGIN)
"Natif de la ville de Montauban sur l'acte" (En fait de Caussade),
âgé de 66 ans : Né en 1659.
Il est enterré dans l'église des Cayes.
Voir l'acte Archives d'Aix en Provence ref. 85 MIOM/37.

25 novembre 1727

Contrat de mariage entre la Veuve de Joseph FRAISSE :
Jeanne Ursulle PAGEZY
fille légitime de feu Pierre PAGEZY et de Jeanne BISON
et de Nicolas MAUGES Sieur de BARRONAL,
fils légitime de feu Nicolas MAUGES, sieur de la foret, vivant gendarme de la garde
et de Julienne CHESNEAU, ses père et mère natifs de la paroisse St. Nicolas du Bourg de Forel évêché de Chartres.
Voir l'acte, Archives dAix en Provence ref.DPPC/NOT/*/SDOM//1356 .

6 décembre 1727

Naissance puis Baptême Ursulle LA MONGE
(fille d'Honoré LA MONGE et de Marie Madelaine LA DOUCEUR)
Parrain :
Louis Nicolas MAUGE de BARONVAL
Marraine :
Jeanne Ursulle PAGNESY

Voir l'acte Saint-Domingue, paroisse de Torbeck

1728

Naissance d'Élisabeth Victoire ROUSSEAU
(fille de Pierre ROUSSEAU, habitant la Plaine à Jacob et de Marie Catherine BONNIOT).
Pierre ROUSSEAU
aura un fils, Pierre Bertrand
qui sera le beau père de Louis Jérôme FRAISSE (mon aïeul) : L'un des enfants de Louis François FRAISSE.

Le 28 septembre, Pierre LADOUCEUR, rachète à Joseph FRAISSE, sa fille Jeanneton.

23 Juin 1729

Bail à ferme entre la veuve de Joseph FRAISSE,
Jeanne Ursulle PAGÉSY, ses enfants mineurs
et son nouveau mari :
Louis Nicolas MAUGES BARONNAL,
Bail pour 7 ans, concernant l'habitation située au quartier de la Grande Racque du Fond de l'Isle à Vaches.
appartenant aux dits mineurs FRAISSE par indivis avec leur mère, laquelle est en société avec la succession de feu René BARY.
Présents :
Alexis MARCOLLIN : Tuteur des enfants FRAISSE
ROUSSEAU ; MAUGES BARONNAL ;
.MARCOLLIN ; BIZOTON ; MONDRIÈRE ; QUINO ;.MARTIN..
Voir l'acte Archives d'Aix en Provence ref. DPPC//*/cote : GR49

(Venant du greffe de Saint Louis, acte passé sur l'habitation aux Cayes du fond, contient un inventaire).

Esclaves cités dans ce bail :
Gabriel ~20 ans, Jeannot mulâtre créole ~ 24 ans, Boüe sénégalais ~30 ans, Triomphe : Nègre tonnelier, Ybau d'~ 40 ans,
Jean François créole ~27 ans, Thomas créole ~24 ans, Huillaume créole ~24 ans.
Marie Rose, créole ménagère, Angélique négresse créole ~32 ans, Jeanne créole ~24 ans,
Marie QUITTE créole ~ 42 ans qui avait 4 enfants esclaves :
Pierot créole ~11 ans, Denis mulâtre, René négrillon ~ 4 ans et Baptiste.

Pour localiser l'habitation de Joseph FRAISSE, dans la plaine des Cayes :
(Cliquer sur le lien ci-dessous et voir l'habitation OSMONT, en Jaune sur la carte ) :
De la Plaine des Cayes avec ses rivières, ses canaux et ses habitations.

27 Juin 1729

Don de Pierre LADOUCEUR, à sa petite fille : Marie Magdeleine FRAISSE
Fille naturelle de Joseph FRAISSE et de Marie Magdeleine La DOUCEUR
(fille de Pierre LADOUCEUR et d'Angélique : Une esclave de Joseph FRAISSE).
Voir l'acte : Archives d'Aix en Provence, ref. DPPC/NOT/*/SDOM//1357.

3 Avril 1730

Naissance de Pierre Bertrand ROUSSEAU
(fils de Pierre ROUSSEAU, habitant la Plaine à Jacob et de Marie Catherine BONNIOT).
Futur chirurgien et futur beau père de Louis Jérôme FRAISSE.
Paroisse des Cayes.

9 novembre 1731

Inhumation de Louis Nicolas MAUGES, aux Cayes du fond de l'isle à Vaches.
(le dernier mari d'Ursulle PAGEZY)
Natif de la paroisse de Sorel, diocèse de Chartres.
Signent : DUMON, TRICON, LEBOCUSE, DUMON, PHILIBERT, POILEY de BEAUVAL.

28 novembre 1731
et le 22 janvier1732

Naissance puis baptême d'Anne Rose LA MONGE
(fille de Léonard LA MONGE et de Madelaine LA DOUCEUR)
Parrain : Jean Pierre LA DOUCEUR
Marraine : Marie Magdeleine FRAISSE, Fille naturelle de Joseph FRAISSE et de Marie Magdeleine La DOUCEUR
Voir l'acte Saint-Domingue, paroisse de Torbeck

11 avril 1732

Arpentage de la place de Barthélemy SILLERS,
maître chirurgien, natif de la ville de Tarbes, futur second mari de Marie Catherine BONNIOT.
Cette place sera concédée le 3 mai par FAYE et DUCLOS
puis de nouveau le 30 octobre 1739, avant d'être revendue à LATUSTE
qui la cèdera à LAROQUE.

2 février 1733,
22 mars 1733

Naissance puis Baptême de Barthélemy ROUSSEAU,
(fils de Pierre ROUSSEAU et de Marie Catherine BONNIOT, habitant la plaine à Jacob).
Parrain : Barthélemy FALLURTE
chirurgien
Marraine :
Demoiselle DULCOT FALLURTE épouse du sieur MUSAYNE.
Paroisse des Cayes.

22 janvier 1734
et le 15 avril 1734

Naissance puis baptême de Marthe LA MONGE
(fille de Léonard LA MONGE et de Magdelaine Marie FRAISSE)
Parrain : René LEYDET
Marraine : Marie Maurice
, épouse de MOTHARD
Voir l'acte Saint-Domingue, paroisse de Torbeck

20 Septembre 1734

Incendie du Cap François : La ville est rasée.

1735

Il est concédé à Marie Madelaine FRAISSE, négresse affranchie,
une terre importante à Camp Perrin près des Cayes.
Voir l'acte de concession : Papier de famille de madame Josette BRUFFAERTS-THOMAS
et sa situation sur le plan des habitations dans la plaine des Cayes

20 octobre 1734
3 avril 1735

Naissance puis Baptême de Rosalie Ursulle BOURLIER, (BOURRELIER)
fille de noble homme Pierre BOURLIER capitaine de cavalerie et de Marie Jeanne BOYER
Parrain : Jean GUILLON
marchand aux bourg des Cayes.
Marraine :
Demoiselle Jeanne Victoire BOURLIER
Signe aussi :
Jean FRAISSE, Marianne BOURLIER, Marie Louise BOURLIER, MASSIVET.
Paroisse des Cayes.

21 juin 1735

Mariage de Jean GUILLOU avec Marianne BOURLIER (BOURRELIER)
signent : Jeanne FRAISSE, TRICHET, NASSIVET, La FRESSELLIÈRE...
Paroisse des Cayes.

1736

Fin du Bail à ferme concernant l'habitation des enfants FRAISSE.

6 février 1736

Contrat de Mariage entre Manuel CONSTANT
et de Jeanne, fille d'Angélique LADOUCEUR, négresse libre
et de Jeannot esclave de la veuve MAUGES : Jeannot étant un mulâtre créole âgé d'environ 31 ans.

(Jeanne est une cousine de Marie Magdelaine FRAISSE ;
La mère de Jeanne : Angélique devant être une sœur ou une demi sœur de Marie Madelaine LADOUCEUR).

Présent Alexis MARCOLIN, Étienne GORREN,
Remarque : A cette date, Angélique possède l'habitation concédée à Marie Madelaine FRAISSE.
Voir l'acte, passé en l'étude de Maître DELAROCQUE, archives d'Aix en provence. Ref.DPPC/NOT/*/SDOM//444

22 novembre 1736

Mariage de François OSMONT
fils légitime de Charles OSMONT marchand libraire et de demoiselle Magdelaine VILLESUGE, natifs de la ville de Paris paroisse saint Séverin
avec Marie Jeanne FRAISSE

(fille de Joseph FRAISSE et de Jeanne Ursulle PAGÉSY), native de la paroisse de notre Dame du Vieux Bourg du fond.
Signent :
Marie Jeanne FRAISSE OSMONT, Jeanne Ursulle PAGÉSY MAUGES, PERIGNY des PARROS, QUESVIEL, DESPARE,
COMFSELET, GUILLON, Pierre ROME curé.
Voir l'acte Archives d'Aix en Provence ref. 85MIOM/37.

30 décembre 1736

Naissance de Claude ROUSSEAU,
(fils de Pierre ROUSSEAU et de Marie Catherine BONNIOT)
baptisé le 2 mars 1737.

Parrain : Claude CHEVALLIER, marchand aux bourg des Cayes
Marraine : Jeanne BARY (BOURY)
épouse CHAPOTTIN.
Paroisse des Cayes.
Acte de baptème Archives d'Aix en Provence ref. 85 MIOM/37

11 décembre 1738

Mathieu LEMMENS achète la concession de l'Islet ,
pour 2000 livres. Mathieu est capitaine de cavalerie et
marié à Marthe ROUSSEAU de FONTENELLE.
à ma connaissance il y a deux enfants handicapés mentaux, pour ce couple : Jean Jacques Mathieu et Jacques Marie.
Marthe
avait une sœur : Marie Thérèse ROUSSEAU de FONTENELLE,
épouse de Denis PELERIN, conseiller au conseil supérieur du Petit Goave.
Paroisse des Cayes.

25 octobre 1739

(Premier ?, ou renouvellement de contrat),
entre marie QUITTE,
Négresse libre (ancienne esclave de Joseph FRAISSE)
et son fils Jean Baptiste HERARD, pour la gestion de leurs biens.

14 juin 1740

Mariage à Nemours, de Louis François FRAISSE avec ANNE-CATHERINE MAUGIRARD.
Voir l'Acte de mariage.
Sont présents :
Du côté de l'époux :
Pierre FRAISSE
conseiller secrétaire financier de feue s. a. Royale la duchesse d'Orléans, son père,
Louis DANTAN
père marchand tanneur de Nemours son beau frère.
Messire Justin MONLIARD conte de Rumont ,
Madame Louise de MONLIARD
veuve de MONLIARD
et Louis marie Le PETIT conseiller ordinaire du Roy lieutenant général au bailliage à Nemours, ses amis.

Du Côté de l'épouse :
Dame
Catherine DELON veuve Pierre MAUGIRARD (marchand tanneur à Nemours et fils de boucher), sa mère
Étienne MARCHAND entrepreneur des ponts et chaussée demeurant à Bonlieu,
Philippe MAUGIRARD marchand,
Jean DELON
marchand tanneur demeurant Nemours ses oncles sus dit.
Marianne SEDILLEZ demeurant à Nemours, son amie.

Vers 1762,
quatre des fils de Louis François FRAISSE vont partir à Saint Domingue
pour y cultiver de la canne à sucre puis du café :
Marie Etienne, François Benoit , Pierre Marie et Louis Jérôme,
l'aîné : Jean François, restera en France Bazoche sur Le Betz, puis à Sens).

Louis François DANTAN
(Le fils de sa sœur, Anne Françoise FRAISSE)
va également partir avec eux à Saint-Domingue.
Tous les deux vont y être métayers, les FRAISSE finiront par être propriétaires,
mais tous les cinq y laisseront finalement leur vie...

1741

Début de la guerre de Succession d'Autriche : Cette guerre contre les Anglais va durer jusqu'en 1748.

25 mars 1741

Vente d'une moitié d'habitation, OSMONT et femme de Louis BEUTIER,
Voir le double des minutes du notaire : GAUTHIER

6 mars 1742

La veuve MAUGES et OSMONT, Vend à (Pierre ?) LADOUCEUR, nègre libre,
une négresse nommée Marie Rose. Voir le double des minutes du notaire : GAUTHIER

31 août 1744

Mariage de Geneviève ROUSSEAU, veuve de Laurent RADOUX, née en la paroisse Saint Gervais à Paris,
(fille de Pierre ROUSSEAU, habitant de La Plaine du Fond, et de Louise PALU),

avec Jacques PAQUIER de MARCY, procureur royal au siège de Saint-Louis, né paroisse Saint Pierre à Clermont en Auvergne,
(fils de Jean PAQUIER, avocat au parlement de Dijon, et de Marie Colombe PUSSERAT).

Saint-Domingue : Paroisse Saint Louis, quartier d'Aquin

9 février 1746

Contrat de mariage entre Barthélemy SILLERS et Catherine BONNIOT
Voir l'acte archives d'Aix en Provence ref.

26 avril 1746

4 Contrats, entre marie QUITTE, Négresse libre, (ancienne esclave de Joseph FRAISSE)
et son fils Jean Baptiste HERARD, pour la gestion de leurs biens.
-
Voir l'acte N°1, Archives d'Aix en provence ref.DPPC/NOT/SDOM//1361. (Reconduisant le contrat du 25 octobre 1739)
- Voir l'acte N°2, Archives d'Aix en provence ref.DPPC/NOT/SDOM//1361.
- Voir l'acte N°3, archives d'Aix en Provence ref.DPPC/NOT/SDOM//1361.

- Voir sur la carte de 1741, les habitations HERARD :
(appartenant suivant les cas, à Jean Baptiste HERARD ou à son père ou à ses frères ? ou demi frères,
ou à sa mère : Marie Quitte, ou gérées par lui ?)

30 mai 1746 ?

Mariage de Barthélemy SILLERS avec Catherine BONNIOT.

7 octobre 1746

Mort de Pierre FRAISSE de BORDEAUX, à Bordeaux en Gâtinais.

2 mai 1747

Mariage de Jean ACHÉ (55 ans), négociant aux Cayes
fils de feu Jean ACHÉ bourgeois de la paroisse Saint Michel de Bordeaux et de Juditte FATIONÈRE.
avec Élisabeth Victoire ROUSSEAU
fille de feu Pierre ROUSSEAU habitant du fond de l'îsle à vaches et de Catherine BONNIOT.
Signent :
Victoire ROUSSEAU, Jean ACHÉ, C. BONNIOT, SILLERS, SILLERS...
témoins, CARTIER, J. LAROCQUE, LALAPPIE, DUPPRÉ, PAYAU, F. MORIN curé.
Paroisse des Cayes.

Voir l'acte Archives d'Aix en Provence ref. 85 MIOM/37

1748

Fin de la guerre contre les Anglais.
Remariage,
en Angleterre, de Philippe MAUGIRARD (veuf ? de Marie DELON) avec Marie YOUNG.

9 Août 1749

Jugement réintégrant Marie Jeanne FRAISSE, épouse de François OSMONT
dans la possession de l'habitation qu'elle avait hérité de sa mère : Ursulle PAGÉSY
et que réclamait Firmin CAVELET, le 12 Août 1745.
Signent : F. Le MOIGNAN, FRAISSE-OSMONT, Sieur Firmin CAVELET,
La PLACE BELLEVUE et ... MATHIEU.

Remarques :
Il y a aussi un LAPLACE BELLEVUE comme témoin lors de la naissance des enfants de Louis Jérôme FRAISSE...
Par ailleurs les habitations
ESMANGART
sont voisines de l'habitation OSMONT, comme de celle de La FRESSELLIÈRE
(témoin au mariage de joseph FRAISSE le 13 avril 1719).
De plus le 23 juin 1729, lors du bail à ferme de l'habitation, un ROUSSEAU avait enchéri pour ce bail.
Enfin les ACHÉ sont aussi des relations communes : Aux ROUSSEAU,
aux FRAISSE protestants et aux frères FRAISSE, enfants de Louis François...
De plus Joseph FRAISSE, comme Louis Jérôme FRAISSE ont épousé une ROUSSEAU.
De même qu'il y a des mariages DELON / FRAISSE aussi bien avec les FRAISSE protestants, qu'avec ceux qui sont catholiques...
Voir la carte avec les rivières, les canaux et les habitations.
Ou sur le plan de 1785 : l'habitation GENERES

1750

Marie Madelaine FRAISSE est mariée à Noël CONSTANT (qui, comme sa femme, est un ancien esclave affranchi).

1752

Alexandre DUMAS, originaire de Chouastrac, frère du Pierre DUMAS établis à Rotterdam,
fonde une maison au Canada, sur brevet du roi.
Il s'établit à Québec et commerce durant trois ans à compte et demi avec FRAISSE-DELON,
ils possède le navire : "Marquis de Duquesne" et un autre bateau
nommé le "Saint Antoine Raymond", parti de Bordeaux pour Québec
et ensuite pour Saint Domingue le navire, après un voyage à Louisbourg
se perdra à Québec dans le cul de sac.
Voir les FRAISSE en Quercy

12 Juin 1753

Mort de Barthélemy SILLER maître chirurgien, natif de la ville de Tarbes.
Époux en deuxième noce de Marie Catherine BONNIOT (veuve ROUSSEAU).
Enterré aux Cayes, dans l'église vers le milieu à droite...

1754

Le 4 mai 1754 Bertrand ROUSSEAU, chirurgien, 22 ans, cheveux châtain, de taille moyenne,
embarque sur le navire Le Saint Jacques, capitaine ARNAUD, il part de l'Ile à Vache
pour retourner chez lui à Saint Domingue.
Source Description: Embarquements au départ du port de Bordeaux de 1713 à 1787

Le 10 mai 1754 Jean Antoine FRAISSE DELON, 33ans
venant de Caussade allant à QUEBEC, pour ses affaires,
embarque à Bordeaux sur le navire MARQUIS DUQUESNE (LE) , capitaine PISANNE.

En 1754 DUMAS et FRAYSSE-DELON payent à RIGAIL
(plus tard RIGAIL de lasTour) (Voir aussi en 1685
la femme de Joseph DU VALADA qui était réfugié en Flandre : Aldonce de RIGAIL )
et PÉCHOLIER,
(armateur Caussadais de Bordeaux et de La Rochelle)
une prime d'assurance de 42.000 livres,
une commission de 2 % s'élevant à 1291 livres de fret,
une autre prime d'assurance à Québec de 8.400 livres
et une autre de 2.800 livres aux caussadais DUTASTA et FAURE...
le tout s'élevant à 101.933 livres 12 sols 4 deniers
---------------------------------------------------
Voir :
MG6-A17
1754, mai,
13 Pièces, Fonds des Archives départementales de la Gironde ; Bordeaux [France] :
Série Amirauté de Guyenne, Attributions judiciaires , 6B
Procédure concernant Jean Antoine FRAISSE DE LOM l'aîné (s), négociant de Québec,
pour le cautionnement de son navire le Marquis Duquesne de Bordeaux,
auquel la veuve FACHER et compagnie (s) a fait opposition.

3 pièces. 2 GMG1-SérieG3
1755, août,
01 Pièce, Fonds des Colonies Série G3. Dépôt des papiers publics des colonies;
notariat Quittance entre Antoine FRAISSE DELON, négociant de Québec, faisant tant pour lui
que pour Alexandre DUMAS, son associé, et Charles BÉROUÉ VIDEAU des PASCAUD,
négociant de Louisbourg.

3 GMG1-SérieG3
1755, avril,
02 Pièce Fonds des Colonies Série G3. Dépôt des papiers publics des colonies; notariat
Obligation de 5,760 livres due à Jean LABORDE, procureur général au Conseil Supérieur de cette ville,
trésorier de la marine, par Antoine FRAISSE DELOM, négociant de Québec,
faisant pour et au nom de sieur Alexandre DUMAS, son associé.

1755

Début de la guerre de 7 ans, contre les Anglais.

1756

Arrivée de Jean Baptiste GÉRARD à Saint Domingue, il est régisseur des habitations PICOT.

1758

Révolte de MACANDAL, sorcier vaudou, chef d'un groupe d'esclaves fugitif à Saint-Domingue.

le 11 Mars 1758
Jean Antoine FRAISSE DELON (cheveux châtains, taille moyenne, age : 40 ans)
Venant de Caussade et allant au QUEBEC embarque à Bordeaux par le navire : Lion, capitaine GIRAUD. Motif du voyage : Ses affaires.

1759

Jean Baptiste PICOT, né à Bayonne, chevalier de Saint-Louis
major à Jacmel en 1758, épouse aux Cayes le 22 octobre 1759, une créole :
Anne Marie (Catherine) de la FRESSELIÈRE, née paroisse du Vieux Bourg,
fille de Georges Damien de la FRESSELIÈRE, ancien juge de la compagnie de Saint-Domingue
en 1715, mort aux Cayes en 1755 et d'Anne DUCHON
et veuve de Jean de LA REYNIE, ancien habitant et capitaine de milice aux Cayes,
avec qui elle s'était marié en 23 Juillet 1740.
De ce mariage naquit en 1768 une fille Marie qui épousa en avril 1784,
à Paris, Charles de LAMETH.
J. B. PICOT
meurt à Bidache en 1793

27 septembre 1759

Mort de Jean ACHÉ, âgé d'environ 67 ans.

30 avril 1760

Mariage Raymond MARTIN avec Marthe Ursule OSMONT
(fille de Marie Jeanne FRAISSE) Paroisse des Cayes.

13 Mars 1761






3 Août 1761

Louis François FRAISSE, se porte caution pour son frère Louis Pierre,
directeur des aydes de la direction de Chaumont en Bassigny, généralité de Champagne.
Cette caution est donné à Me Pierre HENRIET, bourgeois de Paris,
demeurant à l'Hôtel des Fermes du Roy, rue de Grenelle Paroisse S. Eustache
Adjudicataire général des Fermes Unies de 1756 à 1762.
Le château de Bordeaux en Gâtinais sert de caution.
Acte de cautionnement passé, le 13 mars 1761, par Louis François envers Monsieur Pierre HENRIET

La grand-mère paternelle de la future femme de Louis Jérôme FRAISSE :
Marie Catherine
veuve ROUSSEAU (et veuve Barthélemy SILLER) née BONNIOT
est à Paris avec sa fille Élisabeth ROUSSEAU, épouse de Jean ACHÉ.
Elle sont chez Marie Anne GENTILHOMME, femme de monsieur Jean Baptiste HENRY (ou HENRI)
commis principal à la recette générale des fermes demeurant à Paris, rue Coquillière paroisse St Eustache.

Voir l'Obligation, signée par elles le 3 août 1761, à Paris. Ref. CVII/ 496.

Vers 1761 ?
ou après...

Vente du château de Bordeaux en Gâtinais. (45). Lieu ?

1762

Fin de la guerre de 7 ans.

27 septembre 1762

Les 2 enfants (handicapés mentaux) de Mathieu LEMMENS, capitaine de cavalerie
et de Marthe ROUSSEAU de FONTENELLE
sont placés sous la tutelle de leurs cousins germains : Louis Jean et Jacques Joseph PELERIN de LA BUXIÈRE,
fils de Marie Thérèse ROUSSEAU de FONTENELLE et de Denis PELERIN.

En 1762~

Ou 1763

- Arrivée de Marie Étienne FRAISSE (19, 20 ans) à Saint Domingue,
Il travaillera, avec ses frères sur les deux habitations ESMANGART (1768-1777), puis
Il sera métayer de la troisième habitation LABORDE (1777-1783)
(habitation sucrière de la Plaine à Jacob) : Voir la carte avec les habitations.
Il y prend la suite de son cousin germain : Louis François DANTAN.

(
Voir entre autre, les relations entre LABORDE et le duc de CHOISEUL :
Décrites dans les mémoires d'un gentilhomme Béarnais).

- Marie Étienne
arrive sans doute avec son frère Louis Jérôme FRAISSE (17, 18 ans)
..et son cousin germain : Louis François DANTAN (33 ans).
-
Son plus jeune frère : Pierre Marie (12 - 13 ans)
les rejoindra, lorsqu'il aura 21 ans : (Il partira de Bordeaux le 20 novembre 1771).
Remarque :
en 1763 FRAYSSE-DELON
relâche avec son navire à La Rochelle. Et Daniel DELON part pour les îles.

En 1774 Louis Jérôme FRAISSE, gagnera un procès contre
M. César Louis
de CHOISEUL, duc de PRASLIN, le quel fera appel de la sentence...
(Il était le frère du duc de CHOISEUL, qui fut ministre de la Guerre notamment contre les Anglais
et qui était aussi le protecteur de Jean Joseph LABORDE).
Gagner ce procès, n'est donc peut être pas, ce que Louis Jérôme a fait de plus intelligent...

-
Mariage de Pierre Bertrand ROUSSEAU
(
fils de Pierre ROUSSEAU, et de Marie Catherine BONNIOT) Avec Élisabeth VAN DROOGENBROCK. (Lieu ?)

-
Naissance de Catherine, Victoire ROUSSEAU,
(Fille de pierre Bertrand ROUSSEAU et d'Élisabeth VAN DROOGENBROCK),
à Ruremonde en Brabant, (Belgique). (Future la femme de Louis Jérôme FRAISSE).

1763

Baptême de Marie Jeanne griffe libre, fille naturelle de Margueritte, demeurant chez m BOITE
& de Joseph nègre appartenant à m RAYSSE,
la marraine : Marie Jeanne, négresse libre,
le parrain : Étienne, mulâtre libre.
paroisse de Torbeck Voir l'acte.

Remarque : En 1787, Marie Étienne FRAISSE sera le parrain de Jean Etienne le fils de cette Marie Jeanne et d'un inconnu...

13 Juin 1764

Mort à Égreville (77), de la mère de
Marie Étienne, Louis Jérôme, et Pierre Marie FRAISSE :
(Née Anne Catherine MAUGIRARD).

1764

Mort de Madame de Pompadour. (Elle était un appuis pour le duc de CHOISEUL, ministre de la Guerre).
Alors que Madame Du BARRY, le duc d'AIGUILLON, le chancelier MAUPEOU et l'abbé TERRAY (contrôleur des finances)
feront au contraire, tout contre le duc de CHOISEUL et donc contre LABORDE...

Avril 1766 à novembre 1767

Jean Baptiste GÉRARD est en France, il y rencontre LABORDE.

1768

De 1768 à 1777 Marie Étienne FRAISSE
travaille sur les deux habitations
ESMANGART.
De fin 1771 jusqu'en 1776 il travaillera avec son frère, Pierre Marie FRAISSE qui sera son sous économe.

Daniel DELON quant à lui avait, aux yeux de ses coreligionnaires, subi une atteinte à sa réputation car il avait abjuré la réforme.

15 Mars 1768

Jean Joseph LABORDE achète au maréchal CONFLANS,
une habitation en sucrerie
située à la plaine à Jacob,
(ex- habitation Conflans et ex "Places Laroque". Ce sera la première habitation Laborde
et c'est dans la partie non défrichée du domaine que se fera la seconde habitation Laborde.

16 novembre 1768

Claude Denis DERONCERAY,
conseiller du Roy, lieutenant de juge au siège royal de Saint Louis
nomme Louis François DANTAN (et Jacques DROUET), comme experts,
pour dresser le procès verbal d'estimation de l'habitation de Conflans,
qui deviendra la 1ère et la 2ème habitation Laborde.

1770

Exile de CHOISEUL, ministre de la guerre, par le Roi.

3 Juin 1770

Port-au-Prince est détruite par un tremblement de terre

20 novembre 1771

Pierre Marie FRAISSE (21 ans, catholique)
s'embarque à Bordeaux sur le navire LE DIOGENE, capitaine ROBERT.
Il vient d'Egreville et va à Saint Domingue;
Il est avec Louis François DANTAN (son cousin), lui aussi catholique, âgé de 40 ans
qui vient de Nemours et retourne chez lui à Saint-Domingue.
Source : Amitiés généalogiques Bordelaises ; Embarquements au départ du port de Bordeaux de 1713 à 1787.

13 Juin 1771

Début de Louis François DANTAN,
comme procureur de la troisième habitation LABORDE (Ex-habitation GRIMAUD, rachetée par LABORDE en 1771).
Daniel DELON,
reparaît à Caussade.

28 Janvier 1772

Pèlerin de La BRUXIÈRE, au nom des enfants LEMMENS,
met l'habitation de l'Islet aux enchères,
personne ne s'étant présenté pour enchérir au nom de LABORDE
Marie Étienne FRAISSE
accepta de prêter son nom et l'habitation lui fut attribuée pour 55000 lires.

Marie Étienne FRAISSE
est alors économe de l'habitation GRIMAUD, (achetée par LABORDE en 1771).
Il se désistera le 17 mars 1772, pour le fondé de procuration de LABUXIÈRE (Sans doute DANTAN),
et ce dernier vendra pour 60000 livres, à LABORDE, représenté par Jean BAPTISTE GÉRARD.
Cet achat supprime dans le domaine Laborde, une enclave gênante entre l'étang des Cocoyers et la rivière de l'Islet.

15 novembre 1772

Marie Étienne, Louis Jérôme et Pierre Marie FRAISSE habitant de la plaine du fond de l'île à vache paroisse de Torbeck
font une procuration pour leur frère aîné Jean François.

Procuration passée devant Me Le GOÛT qui en a gardé minute et son confrère notaire du Roy en la sénéchaussée de St. Louis,
partie du sud de St. Domingue à la résidence des Cayes, fond de l'île à vaches,
Procuration, f
aite le 15 novembre 1772, après midi, à St. Louis, partie Sud de Saint-Domingue. Certifiée le 14 décembre 1772, à St. Louis.

Déposée le 12 mai 1778, chez Charles BERNIER, notaire à Égreville, par Jean François FRAISSE et Contrôlé ce même jour à Égreville.

Les 3 frères Fraisse font une procuration pour Me Jacques Etienne Dupays, St. Domingue,
AD Dammarie Les Lys , ref.56E73

1774

Louis XVI est sacré roi de France.

28 Juin 1774

Sentence rendue par le siège de Saint Louis, dans le procès
entre Monsieur César Louis de CHOISEUL, duc de PRASLIN,
fait duc et pair de France par le roi, au mois de novembre, sous le nom de duc De PRASLIN, demeurant à Paris,

et Louis Jérôme FRAISSE.
Le duc étant représenté par FAUGARDE substitue du substitue du procureur général à la résidence des Cayes.
Louis Jérôme,
est représenté par son avocat : DERONCERAY.
Louis Jérôme
gagne le procès.
Le duc de PRASLIN, fera appel de cette sentence en 1778...
Voir l'acte de l'appel fait par le duc.
((Cause du procès ? Une contestation de terrain ? )).
(
Acte venant du dépôt des papiers publiés des colonies, Saint Domingue, Conseil de Port au Prince 1776 - 1781, 3ème série.) ref. DPPC//*/GR3

Le duc de PRASLIN, César Gabriel, frère de CHOISEUL
était secrétaire d'état à la marine en 1766.
il était possesseur d'une habitation sucrière près de la rivière de l'Acul,
dans la paroisse de Torbeck (estimée à 1.399.714 francs en 1828),
et il s'était fait de plus concéder l'île à Vache en 1771 pour pouvoir en exploiter les bois de construction.
Par ailleurs, la fille du duc de PRASLIN était devenue concessionnaire de l'Île de la Tortue en 1767
et le marquis de CHOISEUL PRASLIN concessionnaire de l'île de la Gonave en 1768...
Voir la carte avec les rivières, les canaux et les habitations.

27 février au
22 Juillet 1774

Bernard LAVIGNOLLE, (fils de Jeanne NOGUE),
ancien marin, cadet de Béarn, séjourne sur l'habitation LEFEBVRE,
paroisse du quartier Morin plaine du Nord : Pour y apprendre la fabrication du sucre.
Il séjourne du 22 Juillet au 30 septembre 1774, sur les habitations DUBUISSON, paroisse du trou.
Puis passe sur l'habitation LALIVE, où il reste deux semaines (18 octobre 1774).
Il s'arrête aussi sur les habitations dont la maison Garreche et Heurtelou avaient les procurations,
avant de prendre le chemin des Cayes et de la plaine à Jacob.

1775

Achat par LABORDE de l'habitation Namur, pour 6667 livres.
(Pour supprimer une enclave gênante entre l'étang des Cocoyers et la rivière de l'Islet). Par ailleurs, en 1775 un ouragan passa sur Saint-Domingue.

20 mai 1775

Les frères PELERIN achètent, pour 88000 livres, la terre et seigneurie de Beauxmoulins, paroisse de SOUPPES et La Magdeleine.
Ils l'achètent à Mlle de RUMONT :
Antoinette Marie Jeanne de MONTLIART, qui l'avait hérité de son père Jean Pierre de MONTLIART, chevalier et marquis de RUMONT.

Remarque :
Ces personnes sont des amis des parents de Marie Étienne FRAISSE : Voir l'acte de mariage du 14 Juin 1740 à Nemours,
AD Dammarie les Lys, ref. 5MI5212
(Les parents de Louis François DANTAN, sont également présent à ce mariage).

Cet achat est fait pour les enfants LEMMENS,
en partie avec les fonds venant de la vente de l'habitation de l'Islet :
l'apport de ces fonds fut fait en deux fois, le dernier payement eut lieu le 28 mars en 1774 Ce qui fit avec les intérêts 68.651 livres.
(De plus le représentant emprunta les 28000 livres manquant à LABORDE).

5 Avril 1776

Claude FLORIMOND, comte de MERCY-ARGENTEAU,
achète l'habitation Tricon, située dans la plaine à Jacob (attenante à l'habitation Grimaud) pour 900.000 livres coloniales.
Louis Jérôme FRAISSE
en sera le régisseur, jusqu'à l'affaire du faux comte de MERCY.
Voir L'habitation MERCY

26 août 1776

Marie Étienne prend en fermage, pour 3 ans et demi, l'indigoterie des héritiers DIBASSON, (l'ex-habitation Marraud)
(l'acte est signé du 1er septembre) Jean Baptiste GÉRARD en était le fondé de procuration.
(Elle sera racheté par LABORDE en 1780, pour 80.975 livres)

23 mai 1777

déclaration de départ de Louis François DANTAN pour la France.

9 juin 1777

Avant son départ Louis François DANTAN transmet ses pouvoirs et ses procurations :
Substitution de M.E. FRAISSE au pouvoir de la procuration ESMANGART.
Substitution de FRAISSE et de J.B. GÉRARD aux pouvoirs donnés à DANTAN par LABORDE.
Substitution de M.E. FRAISSE aux procurations de Jean Louis PELLERIN de la BUXIÈRE
et de Denis Jacques PELLERIN son frère.
Procuration donnée par DANTAN à Jean MERRE.

14 juin 1777

Cautionnement passé par M.E. FRAISSE en faveur de DANTAN et de son mulâtre J.P. BONNARD.

15 juin 1777

Substitution relative à la procuration LABORDE par DANTAN en faveur de FRAISSE

16 Juin 1777

Louis François DANTAN (47 ans), malade,
fait faire l'inventaire de la
troisième habitation LABORDE pour la quitter,
il laisse à sa place Marie Étienne FRAISSE, qui va la gérer :
De 1777 à 1779 : Sous la direction de J.B. Gérard.
Puis seul : De 1779 à1783.
En partant Louis François DANTAN, recommande à Marie Étienne FRAISSE,
son ancienne "ménagère" : Une mulâtresse, ainsi que les enfants qu'il avait eu d'elle...
(Il leur avait donné une petite habitation dans les Mornes, avant son départ).
La gestion de la 3 ème habitation LABORDE, par L. F. DANTAN.

26 juin 1777

Dépôt de testament olographe par L.F. DANTAN.

19 Juillet 1777

Mort de Louis François DANTAN, sur le navire nantais : "La Victoire" qui le ramenait vers la France pour y être soigné.

Fin août 1777

Arrivée à Saint-Domingue du faux "neveu" du comte de MERCY,
il viendrait de la Martinique. Cet escroc international,
muni d'une lettre de créance venant du comte d'ARGOUT, gouverneur de Saint-Domingue,
va escroquer les FRAISSE de 59.400 livres d'Amérique soit 39.800 livres tournois.
L'histoire de l'escroquerie et ses conséquences pour les FRAISSE

9 octobre 1777

Le comte d'ARGOUT fait une tournée d'inspection dans le Sud,
Il inspecte les habitations gérées pas les FRAISSE. Sans les prévenir de la présence du "neveu du comte de MERCY"...
Voir ce qu'en dit M.E. FRAISSE.

1778

Début de la guerre de libération de l'Amérique, qui va durer jusqu'en 1783.

31 janvier 1778

Arrivée du faux neveu du comte de MERCY
sur l'habitation du comte de MERCY
, dont Louis Jérôme FRAISSE est l'économe.
Il arrive en possession d'une lettre de créance du comte d'ARGOUT, datée du 1er janvier 1778.

21 février 1778

Louis Jérôme FRAISSE écrit au comte d'ARGOUT,
pour l'informer de l'opération projetée par le "neveu" du comte de MERCY.
En fait il vient de se faire escroquer...

10 mars 1778

L'escroc quitte Saint Domingue sans encombre,
il s'embarque avec sa troupe sur le navire marseillais, "l'Hirondelle".
le commandant en second de Saint-Domingue leur a délivré un congé sans publication ...
et celui de leurs domestiques est sans cautionnement...

28 Avril 1778

Mort de Louis François FRAISSE, père à Egreville (77).

12 Mai 1778

Dépôt par Jean François FRAISSE de la procuration faite par ses frères,
Il la dépose chez Charles BERNIER, notaire à Égreville, (Acte contrôlé le même jour à Égreville).

27 Juin 1778

La cour de port au prince "appointe les parties au conseil",
pour l'appel fait, par M. César Louis de CHOISEUL, duc de PRASLIN,
dans son procès contre Louis Jérôme FRAISSE.
Voir l'acte
: (Acte venant du dépôt des papiers publiés des colonies, Saint Domingue.
Conseil de Port au Prince 1776 - 1781, 3ème série.) ref. DPPC//*/GR3

18 décembre 1778

Achat d'un terrain par Marie Étienne FRAISSE
Voir l'acte : archive d'Aix en Provence, ref. DPPC/NOT/123 ; Doubles des minutes du notaire GUILLOU, 1787

(Photos des actes prises sur le site de M. Jean Paul MANUEL : http://www.rootsweb.com/~htiwgw)

Durant 1778

Daniel DELON a subi de très fortes pertes...

25 Mai 1779

De 1779 à 1780 Les FRAISSE exploitent les bois de l'habitation des héritiers DIBASSON
pour en faire des essentes et surtout des merrains
qu'ils vendent à la troisième habitation LABORDE : Celle dont Marie Estienne est le régisseur.

Mariage de Louis Jérôme FRAISSE et de Catherine ROUSSEAU
à St. Domingue.
Paroisse des Cayes.
Signent : C.C. ROUSSEAU, Louis FRAISSE,

E. ROUSSEAU, née VAN DROOGENBROCK, ROUSSEAU l'aîné, LONGUE FOSSE,
GÉRARD, Jean MERRE, Louis Claude Benoît de La MOTTE, B. J. ROUSSEAU, fils
de M. E. FRAISSE, DURVILLE, MOREL, Pre. FRAISSE, BOUCHER MOREL fils,
DURVILLE, LICARD
..., PELLERIN de La BUXIÈRE fils
F CARRIÈRE, curé.
Ce mariage lui apportera en dot une habitation à installer en caferie.
Voir le dossier d'indemnisation des ayants droit.

17 août 1779

Informé que les affaires personnelles et la santé de J. B. GÉRARD ne lui permettaient plus de continuer la régie,
LABORDE déchargea celui-ci de ses obligations et confia la procuration de sa troisième habitation à Marie Étienne FRAISSE.

16 Juin 1780

Naissance de Louise Marie Catherine FRAISSE
(fille de Louis Jérôme FRAISSE et de Catherine ROUSSEAU)
Baptisée le 25 sep. 1780 (la mère à 17 ans).
M. E. FRAISSE, ROUSSEAU l'aîné, CE. ROUSSEAU née Van DROOGENBROCK,
ROUSSEAU, FRAISSE
... RADOUX de ROUSERAY, C. DEROUSSERAY, Louis FRAISSE F. CARRIÈRE, curé.
Paroisse des Cayes.

20 septembre 1780

Baptême de Louis Étienne, quarteron libre, âgé d'environ six mois, fils d'un inconnu
et de la nommée Marie Joséphine cy devant connu sous le nom de BOURRELIER,
mulâtresse libre, née le 20 mai 1759,
résident au quartier de la Ravine à l'Ance.
Parrain : Marie Étienne FRAISSE
Marraine : Dame Catherine Élisabeth Van DROOGENBROOK,
épouse de Pierre Bertrand ROUSSEAU. paroisse des Cayes.
Voir l'acte Archives d'Aix en Provence ref. 85 MIOM/37

10 novembre 1780

Inhumation de Marie Catherine BONNIOT, grand-mère paternelle de Catherine ROUSSEAU.
Âgée d'environ 80 ans, native de l'île de Saint Christophe, veuve en première noce de Pierre ROUSSEAU.
Paroisse des Cayes.
(Louis Jérôme e
t Marie Étienne FRAISSE sont présents et signent. Louis Jérôme fait précéder sa signature d'un signe maçonnique )
Voir l'acte Archives d'Aix en Provence ref. 85MIOM/37.

1781

1er Procès Louis Jérôme FRAISSE, ROUSSEAU, contre les héritiers DUPRÉ.

5 juillet 1781

Naissance de Anne Victoire Bonnes FRAISSE
(fille de Louis Jérôme FRAISSE et de Catherine ROUSSEAU).
baptisée le 15 mars 1783.
Signent : ROUSSEAU l'aîné, LISSALDE de MARTIGNAC, Louis FRAISSE, F. CARRIERRE, Curé. Paroisse des Cayes.

6 août 1782

Baptême de Charles Victor LAURENT,.
(fils de Jean Martin LAURENT et de Jeanne Magdeleine BOUILLET)
Paroisse des Cayes.
Parrain : Charles BOTTÉE
Marraine : Christine Victoire ROUSSEAU
épouse de Louis Jérôme FRAISSE,
habitant la ravine à l'Ance.
((le 11 nov. 1701, les témoins de l'inhumation de Louis Jérôme FRAISSE sont :
Noël LEGENDRE
et monsieur Noël LAURENT son oncle)).

13 Juillet 1783

Extrait d'une lettre de LABORDE de MÉRÉVILLE à son père :
(Extrait concernant Marie Étienne FRAISSE)
"Monsieur FRAISSE n'a absolument aucun goût, aucune inclination, aucune fantaisie même
qui puisse l'obliger à la moindre dépense. Il n'aime ni la table, ni le jeu, ni les femmes
(On ne lui a jamais
connu la moindre inclination et on pourrait même l'accuser de frigidité)
et ce sont les seules passions dans ce pays-ci qui puissent déranger
..."
LABORDE fils était en tournée à Saint-Domingue, pour 2 mois, entre autre
pour renvoyer Marie Étienne FRAISSE de la troisième habitation LABORDE...

8 août 1783

Marie Étienne FRAISSE quitte la gérance de la troisième habitation LABORDE.
La gestion de la 3 ème habitation LABORDE, par M. E. FRAISSE

1784

Mémoire de Julien RAIMOND, quarteron libre :
Revendication de l'égalité entre Blancs et gens de Couleur.

Le 30 Janvier 1784
Pierre ADELON, négociant, Embarque sur le navire l'ESMANGARD Capitaine : GOURREGE
des Cayes / Cap Saint-Domingue pour Saint-Domingue.

10 Avril 1784

Naissance de Louis Pierre FRAISSE (fils de Louis Jérôme FRAISSE et de Catherine ROUSSEAU).
baptisé le 2 oct. 1784 (il disparaîtra durant les guerres de l'empire).
Signent : Pier FRAISSE, L. FRAISSE, LONGUE FOSSE, La PLACE, et BLACE Vicaire. Paroisse des Cayes.

16 juillet 1785

Naissance de Eugénie charlotte FRAISSE (fille de Louis Jérôme FRAISSE et de Catherine ROUSSEAU).
Baptisée le 14 juillet 1789.
Signent :
C.E. ROUSSEAU née Van DROOGENBROCK, L. FRAISSE, ROUSSEAU l'aîné,
La PLACE BELLEVUE, Pierre FRAISSE, M. E. FRAISSE,
TARDIF de La BORDERIE, Curé. Paroisse des Cayes.

15 juillet 1786

Procès en appel FRAISSE Louis Jérôme, contre les héritiers DUPRÉ
Voir l'acte. archives d'AIX en PROVENCE ref. DPPC//*/GR.

31 octobre 1786

État sommaire du double des minutes de François Benoît FRAISSE, notaire à Jérémie.
Voir l'acte restant Archives d'Aix en Provence ref. DPPC/NOT/SDOM/REP/121

1787

Durant cette année, on fréta à Saint-Domingue 470 bâtiments,
contenant 112.253 tonneaux, et ayant 11.220 hommes d'équipage.
La valeur des exportations était de 114.363.096 livres tournois, argent de France.

La population s'élevait à 534.000 individus, dont
30.000 blancs, 24.000
mulâtres, 480.000 noirs.
(Journal de Paris 23 frimaire an X.)

Le 7 novembre 1787, L'édit de Versailles dit aussi Édit de Tolérance :
Édit concernant "ceux qui ne font pas profession de la religion catholique".

15 novembre 1787

Mort de François Benoît FRAISSE, fils de Louis François FRAISSE et de Catherine Anne MAUGIRARD.
François Benoît avait 41 ans, il était notaire et substitut du procureur du roy
en la juridiction de Jérémie en la résidence des Cayemites à Saint Domingue.
Il est mort sur l'habitation Esmangart.
Voir l'acte ref. MI/85MIOM 97

18/12/87

Marie Étienne FRAISSE achète une habitation située au quartier de la ravine à l'ance au sieur Pierre Louis Robert de SAURIZE,
habitant à Cavaillon et à son épouse dame Victoire Barbe …... Notaire Guillon
Valeur : 44 000
Voir l'acte notarié

24 Juin 1788

Naissance de Eugène Joseph FRAISSE
(fils de Louis Jérôme FRAISSE et de Catherine ROUSSEAU).
Signent : ROUSSEAU l'aîné, C.E. ROUSSEAU née Van DROOGENBROCK, La PLACE BELLEVUE, L. FRAISSE,
M. E. FRAISSE, ROUSSEAU Fils, P. M. FRAISSE, TARDIF de La BORDERIE, Curé. Paroisse des Cayes.

8 Septembre 1788

Association de Marie Étienne et de Pierre Marie FRAISSE
pour leur affaire de caferie à St Domingue (Louis Jérôme FRAISSE est témoin).

15 Septembre 1788

Mort de la femme de Louis Jérôme FRAISSE :
Née Catherine Victoire ROUSSEAU
(à 25 ans).
Paroisse des Cayes.
Louise Marie Catherine a 9 ans, Anne Victoire Bonne a 8 ans,
Louis Pierre
a 4 ans , Eugénie a 3 ans et Eugène Joseph 2 mois et demi.

19 février 1789

Fondation de la Société des amis des Noirs,
Avec entre autres membres : BRISSOT, CONDORCET, La FAYETTE, l'abbé GREGOIRE et MIRABEAU,.
Elle proposera l'abolition progressive de l'esclavage et l'égalité immédiate des libres de couleur.

14 Juillet 1789

Baptême d'Eugénie charlotte FRAISSE
(fille de Louis Jérôme FRAISSE et de Catherine ROUSSEAU).
signent : C.E. ROUSSEAU, née Van DROOGENBROCK, Louis Jérôme FRAISSE,
ROUSSEAU l'aîné, La PLACE BELLEVUE, Pierre Marie FRAISSE, M. É. FRAISSE,
TARDIF de La BORDERIE, Curé.
Paroisse des Cayes.

La prise de la Bastille... Déclenche une poussée de revendications
et de nombreux complots, dont un projet de la ligue contre révolutionnaire,
(formée en partie de membre de l'ancienne noblesse et de colons roturiers),
de livrer Saint Domingue aux Anglais.

Août 1789

Le 20 Août 1789 est créé à Paris le Club de l'hôtel Massiac,
constitué principalement de planteurs de Saint-Domingue. Leur meilleur avocat est le député BARNAVE.

En Août, Départ d'Amérique, des deux filles aînées de Louis Jérôme FRAISSE,
par le navire St. Nicolas, Capitaine Massé.

1790

Au commencement de l'année, Saint-Domingue, contenait :
3.160 plantations à indigo,
3.117 à café,
793 à sucre,
786 à coton,
623 à grains, ignames et autres légumes.
34 à cacao.

En 1790 :
Les blancs de Saint-Domingue, élisent une assemblée qui se déclare supérieure au Gouverneur Général,
remplacent les régiments royaux par une garde nationale locale et le 28 mai 1790 votent une constitution.

28 Mars 1790

le Club de l'hôtel Massiac fait voter un décret écartant les colonies du droit métropolitain
et crée des assemblées coloniales ouvertes aux propriétaires.
Sans l'exprimer, la Constituante confirme donc l'esclavage. CONDORCET a ce commentaire :
Ajoutons un mot à l'article premier de la Déclaration des droits : Tous les hommes ''blancs'' naissent libres et égaux en droits ! "

Juillet 1790

L'assemblé des blancs de Saint Domingue décrète la liberté du commerce.
Devant cette sédition, les autorités réagissent et s'allient aux libres.
L'assemblée de planteurs est renversée et dispersé par le colonel de MAUDUIT.
(Quelques mois plus tard celui ci sera lynché par la foule).

Février 1791

Les libres réclament l'égalité avec véhémence.
Plusieurs sont massacrés par la population blanche.
Le mulâtre Vincent OGÉ, notable aisé, est condamné au supplice de la roue,
pour avoir manifesté avec trois cents partisans en armes.

7 Août 1791

Lors d'une réunion à Mirebalais, Pierre PINCHNAT
est choisi comme chef des mulâtres opposés aux blancs.

11 Août 1791

Des esclaves des habitations CHABAUD et La GOSSETTE mettent le feu à des maisons.
Mais la révolte est vite étouffée et ces esclaves pendus.

14 Août 1791

BOUKMAN conduit une cérémonie vaudou au Bois Caïman, à Le Normand de Mézy,
(proche du Morne rouge). Les participants jurent de tuer tous les blancs
et fixent la date de l'insurrection au 22 août.

20 Août 1791

Bataille entre blancs et mulâtres, à Nerette. Les blancs sont vaincus.
Les mulâtres menés par Louis Jacques BEAUVAIS et Alexandre PÉTION
se dirigent alors vers le Cul de Sac, à Pernier ils rencontrent un autre contingent de blancs
et en sortent vainqueurs à nouveau.

22 au 27 août 1791

Révolte des esclaves.
(La récolte de 1791 des deux frères FRAISSE est pillée en magasin).

~21 Sep. 1791

Décès de Louis Jérôme FRAISSE dans l'habitation ESMANGART dites Rochester
à Saint Domingue. (Sans doute assassiné par les esclaves révoltés).
En deux mois de révolte, plus de 1000 plantations furent détruites
et il y eu de nombreux morts (dont ~10 000 esclaves).

Daniel DELON meurt aussi à Saint Domingue. C'est par le citoyen DUFOUR établi au Cap Français
que son frère David apprendra cette mort en 1792. (date exacte de la mort ?)

1792

Fin du règne de Louis XVI.

12 Mai 1792

Marie Étienne et Pierre Marie FRAISSE
déposent le double de leur acte d'association
au rang des minutes de Me Domergue, notaire aux Cayes sous le Nø 3404.
Ils font et déposent leurs testaments. Cette année là il y eu très peu de récolte. Les troupeaux et les ustensiles ont déjà disparus, par pillage.

21 octobre 1792

Attaque d'un camp de soldats volontaires, aux Cayes, par les esclaves révoltés.
(Voir les lettres de ces volontaires)

Novembre 1792

Départ des trois autres enfants : Louis Pierre (8 ans),
Eugénie Charlotte (7 ans) et Eugène Joseph (4 ans et demi ),
pour Nantes, puis Montargis.
Ils partent par le navire "Les deux sœurs", commandé par le capitaine Augustin VAILLANT.
Le navire "Les deux sœurs", est un navire de 300 tonneaux, armé aux Cayes par Mr LELEU, (commandant d'une garnison aux Cayes)
le 10 novembre 1792 et désarmé à Nantes le 20 décembre 1792.

Mr. Jean Baptiste GEMON
est lieutenant à bord de ce navire :
Remarques :
- Jean Baptiste GEMON est le frère de René GEMOND (né à Mauves sur Loire) qui était l' économe de J. B. GÉRARD
et qui serait mort scié entre deux planches, sur l'habitation PELLERIN : Lors de la révolte des esclaves...

-
D'après la lettre de Marie Françoise au comité de salut Public, lettre datée du 6 juin 1794 : (Voir ci dessous).
La date du départ, serait le 31 décembre 1792... Ce qui doit être une erreur :
Cette date devant être celle de l'arrivée des orphelins à Montargis...
(Vu le désarmement à Nantes daté du 20 décembre...)

19 Janvier 1793

Pierre Marie et Marie Étienne FRAISSE doivent abandonner la ferme
qu'il avait reprise le 1 septembre 1792 car elle est brûlée.

21 janvier 1793

Mort de Louis XVI.

Janvier et février 1793

Marie Étienne FRAISSE est malade.

26 Janvier 1793.
14 avril 1793

Extraits de lettres envoyées par des volontaires champenois à leurs familles,
elles ont été saisies par des corsaires anglais après la capture du navire français le Fédératif.
Ayant quitté les Cayes (Saint-Domingue) le 26 janvier 1793
avec un chargement de sucre, café et indigo d'une valeur de 150 000 livres,
le bâtiment avait été pris dans le golfe de Gascogne, le 14 avril 1793 par le vaisseau corsaire Prince of Wales
et conduit à Liverpool. Il contenait 956 lettres de soldats à leurs familles.
Extraits de ces lettres

1 Février 1793 :

La Convention entre en guerre contre l'Angleterre

7 Mars 1793 :

La Convention entre en guerre contre l'Espagne, occupante de la partie orientale de St Domingue.

13 Juillet 1793

Départ de Marie Étienne FRAISSE pour New York :
Pour changer de climat, à cause de sa maladie. (Pierre Marie est également malade).

17 Juillet 1793

Dépouillé par des corsaires anglais, Marie Étienne FRAISSE perd le peu de bien qu'il a emporté.

5 Août 1793

Marie Étienne FRAISSE arrive à New York.


29 Août 1793

SONTHONNAX, commissaire de St Domingue envoyé par la Convention
procède à l'affranchissement des esclaves dès le mois d'août 1793.

25/10/1793

Marie Étienne FRAISSE repart de New York pour Le Havre, attaqué par des corsaires anglais, il est fait prisonnier.

10 Décembre 1793

Marie Étienne FRAISSE arrive prisonnier à Liverpool (à cette époque a été absent de France depuis 31 ans : Donc parti depuis 1762~)

Début 1794 :

Les Français ne contrôlent plus que le Cap et Port de Paix, le reste est aux mains des chefs des esclaves révoltés dont TOUSSAINT LOUVERTURE,
petit-fils d'un roi africain, affranchi en 1776.
Les Anglais occupent tout le littoral occidental de l'île.

Extrait d'une lettre de Marie Étienne FRAISSE, prisonnier de guerre :
Cette lettre parle d'une lettre ou paquet de M. BELIN de VILLENEUVE, pour M. de LADORDE
qui en octobre 1793 avait été recommandée à M. AUPOIX qui s'était embarqué à New York sur le navire l' AMSTERDAM PACKET
pour se rendre au Havre de Grâces et qui fut arraisonné et conduit à Liverpool le 10 décembre
par le corsaire La PRINCESSE ELISABETH, capitaine MONGOMERY.
Voir cet extrait
(relevé par M. Bernard FOUBERT).

4 Février 1794 :

Abolition de l'esclavage par la Convention.

10 mars 1794

Lettre de Marie Étienne FRAISSE à M. LABORDE MEREVILLE,
Marie Étienne
étant prisonnier et demeurant Ain Street N° 3 Piccadelly.
Voir cet extrait (relevé par M. Bernard FOUBERT)

24 Mai 1794 :

Toussaint LOUVERTURE, méfiant sur l'attitude des Espagnols et des Anglais vis à vis des noirs, se rallie à la République.

10 Mai 1794

Marie Étienne FRAISSE prisonnier, écrit de Londres, une lettre à ses sœurs.
Il tente de récupérer ses actes de propriétés et ceux des orphelins de Louis Jérôme qui lui ont été confisqué.
Il est logé chez Mrs SIMOND et HAUDEY négociant Mineinglane 7 à Londres.

6 juin 1794

Marie Françoise FRAISSE écrit au comité de secours publics,
pour obtenir des secours pour les cinq enfants orphelins de son frère Louis Jérôme.
Marie Françoise Fraisse au comité des secours publiques, 6/6/1794, Montargis

17 Août 1794 :

Le directoire nomme TOUSSAINT LOUVERTURE général de division.

1795

Retour de Marie Étienne FRAISSE en France ou directement en Amérique ? :
En tout cas, à cette époque, il est de nouveau avec son frère Pierre Marie...

22 Juillet 1795 :

Traité de paix avec l'Espagne. Prise du pouvoir par les Français de la partie ex-espagnole de l'île
TOUSSAINT LOUVERTURE met en échec puis expulse les Anglais.
Il finit par contrôler la partie occidentale de l'île et en devient le maître absolu, mais toujours rattaché théoriquement à la République.

1 septembre 1797

Marie Étienne FRAISSE est à New York, avec son frère Pierre Marie,
Il écrit une lettre à Madame de LABORDE.
Il pense être sur le point de pouvoir rentrer à Saint Domingue.
Voir cette transcription (effectuée par M. Bernard FOUBERT)

1798

Évacuation des troupes britanniques.

1798 : An VII

Un François FRAISSE est notaire à Jérémie :
Voir le reste du double de ses minutes et les deux actes datés de Nivose et Pluviose an VII,
(dont un très pale et très peu lisible). Archives d'Aix en Provence, Voir ces actes : Ref. DPPC/NOT/SDOM/REP/121

Hypothèse : Il s'agirait de Jean François
Claude Élisabeth FRAISSE, (il serait alors âgé de 21 ans )
(
Jean Claude Élisabeth et appelé Jean François Claude, dans l'inventaire de décès de son père).
le fils de l'aîné des frères FRAISSE, notaire resté en France : Jean François FRAISSE.
(peut être était il aussi avec Marie Étienne ainsi que sa ou ses sœurs Marie Amboise et Augustine Marie :
Tout trois étant absents de France (Voir l'inventaire de décès de leur père).

9 novembre 1799

Bonaparte est Premier Consul. (constitution de l'an VIII)

30 Septembre 1800 :

Traité d'amitié entre la France et les États-Unis.

27 Janvier 1801 :

TOUSSAINT LOUVERTURE occupe la partie ex-espagnole de l'île malgré l'interdiction de BONAPARTE.

Mai - juillet 1801 :

TOUSSAINT envoie à BONAPARTE pour approbation, une constitution pour
St Domingue,
instituant un État associé à la République avec TOUSSAINT
comme Gouverneur Général à vie. BONAPARTE la rejette sans examen.
Voir l'état des forces à l'arrivée de l'expédition en 1802.

24 août 1801

Marie Étienne FRAISSE est toujours à New York, il écrit une lettre à LABORDE fils.
Voir le déchiffrement de cette lettre effectué par M. Bernard FOUBERT.

01 Octobre 1801 :

L'Espagne rend la Louisiane à la France cédée en 1762.

9 Octobre 1801 :

Traité de paix d'Amiens avec l'Angleterre.

21 janvier 1802
Pluviose an X

Début de l'arrivée de l'expédition du général LECLERC devant Saint Domingue :
Une députation est envoyée au PORT-AU-PRINCE, par le général BOUDET
Voir le récit qu'en fait Jean Baptiste GEMON
:
1806, Anvers, 28 p. 8 °212830/C610, Brochures BM de Nantes.

23 Janvier 1802

Le général LECLERC, mari de Pauline BONAPARTE, débarque à Saint-Domingue
avec un corps expéditionnaire de 40.000 hommes et 86 bateaux, avec la neutralité des Anglais craignant l'exemple d'un pouvoir noir.
Reprise du Cap puis de la Province Nord. BONAPARTE est Consul a vie (Constitution de l'an IX)
Voir le détail des forces envoyées.

17 Mai 1802 :

Rétablissement de l'esclavage.

6 Juin 1802 :

Malgré quelques succès de guérilla et contrôlant encore une partie du Sud,
TOUSSAINT
fatigué, se rend au général LECLERC.

11 Juin 1802 :

TOUSSAINT est emmené comme prisonnier à Fort de Joux dans le Jura.

16 Juillet 1802 :

La nouvelle du rétablissement de l'esclavage parvient à St Domingue. Ce qui provoque la généralisation de la rébellion des noirs.
Désertions des chefs noirs et mulâtres DESSALINES, PÉTION et CHRISTOPHE, début des massacres et des atrocités.
La fièvre jaune fait des ravages dans le corps expéditionnaire.

7 août 1802

Décès de Pierre GAUTEREAU, au Cayes âgé de quatorze ans, natif de Saint Bœuf, (Loire inférieure)
fils de Mathurin GAUTEREAU capitaine du navire La Confiance de Nantes,
et de Angélique AUBINET.
témoin : François BRIDON, négociant.
Voir l'acte ref. 85 MIOM/43 Archives d'Aix en Provence

2 Novembre 1802 :

Mort du général LECLERC par la fièvre jaune. ROCHAMBEAU, son successeur désigné, prend le commandement, les atrocités redoublent.

7 Avril 1803 :

Mort en exil de TOUSSAINT LOUVERTURE.

30 Avril 1803 :

La France vend la Louisiane aux États-Unis, pour 80 millions.

18 Mai 1803 :

Unification des chefs révoltés, DESSALINES en devient le général en chef, rupture entre la France et l'Angleterre,
L'Angleterre change d'attitude : Elle s'allie aux forces noires. La partie sud de l'île est envahie, les français sont enfermés
dans les places des Cayes, de St Louis, du fort d'Arcahaye et de l'Anse À Veau,
ils sont encore maîtres, de quelques étendues de terre dans le quartier de Jérémie...
Voir la lettre de Saint Domingue de Marie Duboÿs extraite du site de monsieur Guy ROBIN

30 Juin 1803

Décès de Pierre Marie FRAISSE, réfugié aux Cayes.
Son frère Marie Étienne est témoin.
Voir l'acte ref. 85 MIOM/43 Archives d'Aix en Provence.
Et sa copie envoyée à son frère aîné, par Marie Etienne FRAISSE.

18 Juin 1803 :

Blocus de l'île par la flotte anglaise.

6 et 10 juillet 1803

Lettres de Marie Etienne FRAISSE à son frère aîné demeurant à SENS
Il a réglé ses affaires avec la maison ESMANGART et doit finir de régler ses comptes avec la Maison LA BORDE le 13/7/1803...

5 Août 1803

Marie Étienne FRAISSE, réfugié aux Cayes est témoin de décès de Michel GUIÉ,
âgé de 62 ans, ancien aubergiste aux Cayes.
Voir l'acte ref. 85 MIOM/43 archives d'Aix en Provence.

15 Août 1803

Décès de Marie Étienne FRAISSE, à 60 ans, réfugié aux Cayes.
Voir l'acte ref. 85 MIOM/43 Archives d'Aix en Provence.

16 Août 1803

Décès de Simon LONGUE FOSSE, 82 ans, ancien chirurgien réfugié aux Cayes.
Voir l'acte, ref. 85 MIOM/43 archives d'Aix en Provence

Octobre 1803 :

DESSALINES occupe l'ensemble des villes de la partie occidentale sauf le Cap.

18 Novembre 1803 :

Défaite française à Vertières.

28 Novembre 1803

Indépendance d'Haïti.

30 Novembre 1803 :

Rochambeau évacue du Cap, le reste du corps expéditionnaire, Rochambeau est fait prisonnier de guerre par les forces anglaises.
Il ne sera libéré qu'en 1811.

01 Janvier 1804 :

Proclamation de l'indépendance d' "Haïti"(l'ancien nom indien de Saint Domingue) aux Gonaïves par DESSALINES.

22 Septembre 1804 :

DESSALINES se fait proclamer Empereur, sous le nom de Jacques Ier

16 - 25 Mars 1804 :

Devant la menace que représente la partie ex-espagnole de St-Domingue, restée aux mains des Français
et soutenus par les Espagnols, avec esclavage rétabli :
Massacre général par DESSALINES des 2 à 3000 blancs restants y compris femmes et enfants.

16 avril 1804

Jean François FRAISSE, écrit une lettre pour LABORDE fils qui est à Paris
pour prendre des nouvelles du résultat de la réunion des arbitres concernant les demandes de son frère, Marie Etienne,
réunion qui devait avoir lieu le 13 juillet 1803 (soit 2 jours avant la mort de Marie Étienne)...
Voir le déchiffrement de cette lettre effectué par M. Bernard FOUBERT.

18 mai 1804

BONAPARTE devient l'empereur NAPOLEON 1er.

20 Mai 1805

Constitution Haïtienne

17 Octobre 1806 :

Assassinat de DESSALINES par ses lieutenants.
Le roi Christophe (Henri 1er) lui succède au nord, PETION est président au Sud.

8 Novembre 1808 :

Les Espagnols reprennent la partie orientale de Saint-Domingue jusqu'en 1821.

6 Juillet 1809 :

Capitulation des derniers Français à Santo Domingo.

1822 :

Leur successeur unique à Haïti, J.P. BOYER, envahie la partie espagnole.

1825 :

La France entame des pourparlers pour la reconnaissance de l'indépendance d'Haïti,
moyennant une indemnité aux planteurs de 150 millions.

29 Novembre 1828 :

Indemnisation sur les biens des FRAISSE à Saint Domingue
Voir le dossier des ayants droit. Archives d'Aix en Provence.

1838 :

La France reconnaît l'indépendance d'Haïti et réduit l'indemnité à 90 millions.

1844 :

Sécession de la partie ex-espagnole, qui devient République Dominicaine.

1893 :

Haïti solde l'indemnité de 90 millions, en s'endettant très lourdement vis à vis des banques.