Retour à la page principale

Fiche individuelle de Jean Batiste GÉRARD

Jean Batiste GÉRARD est né le 21 novembre 1735, à Bayonne.
Il est le fils de Bernard GÉRARD, et le frère de Sauveur GÉRARD (dit l'aîné)
(maître d'école, syndic de la corporation des Maîtres Écrivains et Arithméticiens, jurés de Bayonne )
et d'Élisabeth (Isabeau) ETCHEVERRY.

Le 8 Avril 1765, il s'embarque sur la "Marianne", capitaine JAULERRY, avec le chevalier PICOT
et part retrouver son frère aîné Sauveur GÉRARD, né en 1733 et établi à Saint-Domingue.

- Il épouse Anne Marie MAYERE, (née le 20 septembre 1755) aux Cayes,
..veuve de M. Pierre LE GOUT, notaire et propriétaire dans l'île.
- Il fut métayer des plantations du Chevalier PICOT
..et de celles de Charles de LAMETH (marié à la fille de M. PICOT),
..ainsi que des sucreries du marquis Jean Joseph de LABORDE.
-
Le 25 mai 1779, à Saint-Domingue, il fut témoin au mariage de Louis Jérôme FRAISSE et de Christine Catherine Victoire ROUSSEAU,
-
Il conseilla (avec le chevalier Jean Baptiste PICOT), ..Jean Joseph LABORDE, dans l'achat de ses habitations sucrières.
..(Louis François DANTAN puis Marie Etienne FRAISSE furent métayers de la troisième de ces habitations).

- J.B. GÉRARD fut métayer de la habitation LABORDE durant 11 ans (de ... à ... )
- Sauveur GÉRARD (l'aîné), fut métayer de la seconde habitation LABORDE durant cinq ans : De 1780 à 1784.
- Il supervisait Louis Jérôme FRAISSE dans sa gestion du domaine du comte de MERCY,
..et c'est lui qui renvoya Louis Jérôme après l'affaire du "faux neveu" du comte de MERCY
- Il possédait lui aussi une habitation sur l'île à vache,

- Il fut élu député des Cayes , il s'embarque le 5 Mai 1789
..sur le Tancrède, arrive à Versailles le 7 Juillet. Il fut Député de Saint Domingue à la Constituante :
..Le 31 Décembre 1792, il repart sur le Tancrède pour revenir à Saint Domingue.

Une partie de sa famille va périr lors de la révolte des esclaves et tous ses biens seront pillés.
d'après M Ronan CHAUSSEPIED, son économe René GEMOND, serait mort, sur l'habitation PELLERIN :
Lors de la révolte des esclaves, scié entre deux planches)

(Ce René GEMOND avait un frère Jean Baptiste GEMON qui était corsaire
et qui embarqua le 10 novembre 1792 comme lieutenant sur le navire Les deux sœurs,
commandé par le capitaine Augustin VAILLANT.
A bord de ce navire se trouvaient également les enfants de Louis Jérôme FRAISSE,
Que l'on rapatriait vers la France)...
Ce navire était un navire de 300 tonneaux, armé aux Cayes par Mr LELEU,
(commandant d'une garnison aux Cayes) et il fut désarmé à Nantes le 20 décembre 1792.

Suite à ces événements, Jean Baptiste GÉRARD, son épouse et le fils de celle-ci,
sont eux aussi parti vers la France (en passant par New York) .
Arrivés en France, ils ont été hébergés par des amis Bordelais, puis par des amis Parisiens.

Après une période difficile GÉRARD, grâce à une recommandation auprès de
l'Empereur, est nommé le 1er Avril 1806 receveur particulier de l'arrondissement de Dreux.
Le maire de cette ville, le général Thomas JOLY, natif de Bayonne, est un officier
qui a combattu dans les îles, lors de la guerre d'Indépendance.
Peu de temps avant sa mort Jean Baptiste GÉRARD adopte officiellement Eugène LE GOUT,
(fils du premier mariage de son épouse) qui mourra le 16 Mars 1814.
Jean Baptiste GÉRARD ne survivra que quelques mois à son épouse.
Il est décédé à Dreux le 3 Juin 1815.

1)
Extrait du registre de Saint-Domingue Actes B.M.S. des FRAISSE.