Retour à la page principale
Vers la descendance de Guibert FRAISSE
Vers la descendance d'André TAHIER
Vers les FRAISSE à Saint Domingue

Fiche individuelle de Marie Étienne FRAISSE

Marie Étienne FRAISSE est né le jeudi 15 août 1743 à Égreville (77).
Il est l'enfant légitime de Louis François FRAISSE, Fermier Général du Comté d'Égreville, âgé d'~ 35 ans,
et d'Anne-Catherine MAUGIRARD, vivant rue du grand marché à Egreville.
( registre état civil (5mi6968) - microfilm)
Il est baptisé le surlendemain à Égreville (77), Élection de Nemours.
Son baptême est célébré en présence de Etienne MARCHAND,
Entrepreneur des ponts et chaussées, (parrain et grand oncle).
La marraine dame Marie Anne FRAISSE, (sa tante)
épouse de mr. Étienne Pierre PAYNEAU, conseiller du Roy et officier au grenier à sel de Montargis.
Photocopie de l'acte

Vers 1762, 1763 Marie Étienne partira pour Saint Domingue. (Il a 19 - 20 ans)
Le 13 juin 1764
à Égreville (77), meurt sa mère, Anne Catherine MAUGIRARD (Il a 20 ans)
De 1768 à 1777 Marie Étienne FRAISSE travaille sur les deux habitations Esmangart.
(En tant que chef d'habitation durant les trois dernières années).
A partir de 1771 ? et jusqu'en 1776, il y travaille avec son frère, Pierre Marie FRAISSE qui est son sous économe.

Le 15 février 1772, Marie Étienne FRAISSE fut nommé économe principal de la troisième habitation
LABORDE ses appointements étaient de 6.000 livres par an, il remplaçait CHATELIER l'ancien gérant.
Son cousin germain Louis François DANTAN était le régisseur de cette troisième habitation.

De 1777 à 1783 ( donc de 34 ans à 40 ans) Il sera régisseur de la troisième habitation LABORDE,
à la suite de son cousin germain : Louis François DANTAN :
De 1777 à 1779 : Sous la direction de J. B. Gérard,
De 1779 à 1783 : Seul.
Voir :
Le Plan de la troisième des habitations sucrières LABORDE
La gestion de la 3 ème habitation LABORDE, par L. F. DANTAN.
La gestion de la 3 ème habitation LABORDE, par M. E. FRAISSE.

Le 20 septembre 1780, Marie Étienne est parrain de Louis Etienne BOURRELIER, quateron libre
Remarque : Son cousin, Louis François DANTAN, vivait à Saint Domingue avec une "ménagère"
et avait eu des enfants d'elle, Il leur avait laissé, avant son départ pour la France, une petite habitation
dans les mornes (collines) et avait recommandé cette mulâtresse à Marie Étienne FRAISSE.

La mère de Louis Étienne BOURRELIER : Marie Joséphine BOURRELIER,
pourrait donc être une fille de cette mulâtresse ou une amie d'enfance de celle -ci :
Si un BOURRELIER a eu des enfants avec une autre mulâtresse...

de 1777 à 1783 (donc durant six ans),
Marie Étienne s'occupa aussi d'affaires contentieuses
relatives à l'habitation HAUDRY et aux héritiers DANTAN.

En 1778, eut lieu L'affaire du faux neveu du comte de MERCY qui finira par entraîner,
la révocation de Marie Étienne. (Il a alors 35 ans).

Le mardi 28 avril 1778 meurt son père, Louis François FRAISSE, à l'âge d'~ 70 ans.

Le 8 août 1783 Marie Étienne, révoqué quitte la troisième habitation LABORDE. (Il a 40 ans).

Le 8 septembre 1788 il s'associera à son frère Pierre Marie
pour cultiver le café, à leur compte. (il a 45 ans).
Nature de la propriété : 1 Caférie, 2 habitations cultivés en café et vivre
Nom des Biens ruraux : Fraisse frères
, Fraisse
Quartier ou ville : Cavaillon,
la ravine Blanche.
Évaluée le 19 Nov. 1828 à 274.899,9Frs voir dossier d'indemnisation.


Vers le 21 Septembre 1791, son frère Louis Jérôme meurt sur l'habitation Esmangart
(
dite Rochester) sans doute assassiné par les esclaves révoltés. (il a 48 ans).

Le 13 juillet 1793, malade, il repart vers la France (via New York)
et il est fait prisonnier par un corsaire anglais. (il a 50 ans).
Voir la lettre de ME à ses soeurs, lettre écrite à Londres.
(son frère Pierre Marie également malade est resté à Saint Domingue).

Vers 1795 ? Marie Étienne repart à New York il va y retrouver son frère Pierre Marie..
(C'est aussi la date probable, du naufrage au quel a survécu Pierre Marie).

En 1797 Marie Etienne, ruiné, est à New York, chez M. Duchesne & Fromont , avec son frère.
Il est ruiné, comme le reste de sa famille et espère pouvoir retourner à Saint Domingue, entre autre pour régler ses affaires avec les LABORDE,
Voir ces lettres écrites de New York, aux LABORDE.
En 1801, Marie Etienne est encore à New York
Voir sa lettre à LABORDE fils.

Le 1 juillet 1803 son frère Pierre Marie, meurt aux Cayes : (il a ~ 60 ans).
Marie Étienne
doit régler enfin ses affaires avec les LABORDE, face à des arbitres, le 13 août 1803 (en fait : 2 jours avant sa mort...)
"
Nous nous assemblerons sous trois jours et il est
ordonné de suivre la forme juridique c'est celle par arbitres qui ne souffrira pas j'espère de difficultés."

Voir les lettres de Marie Etienne FRAISSE à son frère aîné demeurant à SENS.

Marie Étienne FRAISSE meurt,
le 15 Août 1803 (le jour de son 60 ème anniversaire).
Il était réfugié aux Cayes du fond à Saint Domingue,
il est sans doute mort de la fièvre jaune.

(On ne sait donc pas, si la réunion du 13 août 1803, face aux arbitres, a pu avoir lieu,
Et si elle a eu lieu : Quelles en ont été les conclusions éventuelles, en faveur ou non, de Marie Etienne FRAISSE)...

Voir l'acte de décès : Ref. 85 MIOM/43 Archives d'Aix en Provence.

Le souvenir des FRAISSE reste dans la toponymie d'Haïti, on retrouve en effet ce nom (devenu FRAISE)
sur l'emplacement de l'ancienne habitation de Marie Étienne et de Pierre Marie FRAISSE. Voir carte
Tout comme celui de DANTAN (devenu DANTON),
ou celui des ROUSSEAU Voir carte

Notes :
1) Extrait du registre de St. Domingue (Haïti) Actes de. B.M.S.
2) La gestion de la 3 ème habitation LABORDE, par L. F. DANTAN.
3) La gestion de la 3 ème habitation LABORDE, par M. E. FRAISSE.
4) L'affaire du faux neveu du comte de MERCY
5) Lettre de MARIE ÉTIENNE à ses sœurs, (Sur sa détention en Angleterre, lors de son retour en France).
6).
Lettres de Marie Etienne FRAISSE à son frère aîné demeurant à SENS
....
Sur la mort de Pierre Marie et sur leur testament ).
7)
Chronologie des FRAISSE à Saint Domingue (Haïti).