Vers la descendance de Guibert Fraisse


Fiche individuelle de François Jacques de QUEVAUVILLERS

François Jacques de QUEVAUVILLERS est né le10 juillet 1783 à Paris.
Il est le fis légitime de François Nicolas Barthélémy* °1745 + 1817
et de Marguerite Angélique SCHOLASTIQUE de POILLY° 1750.

Il fut graveur, comme son père.

Le 13 avril 1812, à Paris 2ème, il épouse Anne Victoire Bonne FRAISSE.

à ma connaissance ce couple a eu deux enfants :
- Marie Louise Victoire °1814
- Bonne Justine ° 1816 ; + 1844 :
(Sans doute la future madame JACQUENOUD : Mad Jacquenoud)
citée comme enfant du couple, dans les notes de l'abbé DESLOGES).

François Jacques décède le 4 mai 1857 à Paris à l'age de 73 ans.
-----------------------------------------------------------------------------------------------
*Fils d'un Bourgeois, marchand, dont la famille était établie depuis près de deux siècles dans la capitale
du Ponthieu, Abbeville, il vécut à l'ombre de l'église du Saint-Sépulcre avant de courir sur les routes de
France, d'Italie, et de Palestine.
Il se spécialisa vite dans les scènes mondaines ou galantes de l'époque Louis XV :
"l'Assemblée au salon" et "l'Assemblée au concert" firent sa renommée dès 1783,
avant, entre autres, "le coucher des ouvrières de mode" et "le lever des ouvrières de mode" (1784),
"le contre-temps", et "l'école de danse" (1788).
Mais il était aussi apprécié pour ses paysages que pour les figures "qu'il traitait bien".
Aussi devait-il collaborer avec plusieurs autres peintres, et s'introduire dans le milieu des artistes
qui travaillaient pour J
ean Benjamin de LABORDE ; ce courtisan aimable, qui se doublait
d'un
fermier général averti, était bien connu dans le monde des lettres et des amateurs d'art.
C'est à ce dernier qu'on doit cette œuvre remarquable connue sous le nom de
"Tableaux pittoresques, physiques, historiques, moraux, politiques et littéraires de la Suisse et de l'Italie".
Dequevauvillers devait y graver certaines œuvres de Fragonard, Hubert Robert et Vernet.
Puis ce fut "la Description générale et particulière de la France",
François Nicolas Barthélémy gravait le pont sur la Seine à Melun, la vue perspective de nouveau
Pont-Sainte-Maxence, ainsi que de jolies vues d'Auxerre, Mâcon, Avallon, Orléans, Charenton,
Neuilly, ou le Pont-Neuf de Paris (1780).
Il devait encore collaborer à d'autres œuvres d'édition, telles "le Voyage de la Syrie, de la Phénicie
et de la Palestine".
La Galerie de Florence et le Musée français firent également appel à lui, pour des reproductions des
maîtres flamands et hollandais.
En 1897, il publiait un choix de Marines intitulé "Recueil de Combats et d'Expéditions pittoresques",
en 74 planches, qui fait encore autorité.
----------------------------------------------------------------------------------------------------

Sources:
- H.Tourret (généalogie Chabert) 20/1/06, JL Mondanel, 6 vi 2010