Retour à la page principale
Vers la descendance de Guibert Fraisse
Vers la descendance d'André Tahier

Charles François Hyacinthe ESMANGART, chevalier,
seigneur de Montigny, des Bordes, de Feynes, de Pierrerue et autres lieux,
né le 11 ou 16 mai 1736, à Verneuil Sur Avre (27).
fils d'Hyacinthe ESMANGART et de Marie Julienne de FRESNE,
le 3 juin 1758 conseiller au grand conseil,
grand rapporteur en la chancellerie la même année,
le 12 mai 1761 maître des requêtes,
le 30 août 1764 il épouse, Françoise TRACOL,
le 4 janvier 1768 président au grand conseil,
Du 10 mars 1770 jusqu'en 1775 il fut intendant de la Généralité de Guyenne,
il fut l'instigateur de la détermination prise par TURGOT
de faire achever le grand théatre de Bordeaux,
les difficultés qu'il rencontra pour l'érection de la nouvelle salle de spectacle,
ses lutes avec les jurats et le gouverneur duc de RICHELIEU,
motivèrent sa disgraçe et le firent envoyer comme
intentant de justice police et finances de la généralité de Caen puis de Lille.

Il est avec BOUCHER, TOURNY, CLUNY et DUPRE de SAINT MAUR,
l'un des créateurs du Bordeaux qu'on admire, personnage estimé de l'école de TURGOT,
il apportait au règlement des questions financières une intégrité rare pour l'époque.
Son absolutime et sa fermeté dégénérèrent souvent en rudesse ;
il fut question de lui pour être lieutenant général de police.
(Archives historiques du département de la Gironde. 1859-1929/32 (I-LVIII). 1933/36 (n. s. I). 1859
Voir page 196 et 197).

-------------------------------------------------------------------
Le 11 juillet 1780 inventaire des biens dépendant de la succession et communauté
de feu Dame ESMANGART
Inventaire fait par Martigniat
A.N.S.O.M. Notariat de Saint-Domingue.
________________________________________________


Les deux sucreries ESMANGART furent estimées en 1827,
760.528
francs pour Bagatelle (Torbeck)
et 594.620 francs pour Rochester (Les Cayes),
Etat de l'indemnité, année 1827 :
Voir Les habitations ESMANGART à Saint-Domingue ________________________________________________

LABORDE au comte de MERCY-ARGENTEAU, La Ferté Vidâme, 30 août 1777.
"Je ne connais de ses parents que M. ESMANGART, intendant de Caen", Archive la Vinaza-laborde.